J’ai testé… la lessive maison!

Le tout premier Makers x FashRev Challenge était une vraie réussite! Vous avez toutes rivalisé d’ingéniosité et de créativité en partageant toutes vos astuces pour donner une longue vie à vos vêtements préférés!

The first Makers x FashRev Challenge was a real success! You have all been so clever and creative, sharing all your tips and fantastic ideas to extend the lives of your favorite clothes!

J’y ai même trouvé une recette de lessive eco-friendly sans toutes les cochonneries chimiques du commerce, partagée par ma super copine @atelierlasauvage.  Et je me suis lancée 😛

I even found there a recipe of ecofriendly laundry detergent, without all the chemical crap that is usually found in ready-to-buy laundry detergent from the supermarket. It was shared by my great friend @atelierlasauvage. So I could not not try 😛

Voici donc la recette de lessive maison de Perrine répétée sur ce blog si vous n’avez pas Instagram:

  • 50g de copeaux de VRAI savon de Marseille, bio c’est encore mieux. Vous pouvez les trouver à la Droguerie ou dans les Biocoop par exemple. Vous pouvez aussi utiliser le vrai savon mais ça peut être long à râper;
  • 1.75L d’eau bien chaude;
  • 2 cuillères à soupe de Bicarbonate de Sodium (surtout si vous avez une eau dure);
  • Quelques gouttes d’huiles essentielles si vous le désirez (antibactériennes ou assainissantes c’est encore mieux), au cas où, faites juste attention avec les tout petits bébés ou si vous êtes enceintes, beaucoup d’huiles essentielles ne sont pas recommandées;

Pour la « cuisiner », c’est tout simple! Prenez un grand récipient dans lequel vous mettez les copeaux de savon. Rajoutez l’eau chaude en touillant au fouet pour tout dissoudre. Laissez reposer/refroidir une journée à l’air libre. Puis rajoutez le bicarbonate (très bon détachant), mélangez. Et quelques gouttes d’huiles essentielles si vous désirez. Bien mélanger. Vous obtenez une très jolie lessive irisée. Mettre dans un récipient que vous pourrez agiter avant chaque utilisation.

So here is Perrine‘s homemade laundry detergent recipe for those who do not have Instagram, or those who do not speak French:

  • 50g of real Marseille soap chips, organic is even better. In France you can easily find them at the Droguerie or in any Biocoop (French Organic Store) for example. In Hong Kong I am not so sure yet. Real soap in a bar can also work but it might be time consuming to grate;
  • 1.75L of hot water;
  • 2 Tablespoon of Bicarbonate of Soda (especially if you have a hard water);
  • A few drops of essential oils if you wish (with antibacterial properties it is even better), but just in case you have a tiny baby, or you are pregnant, be careful with the use of essential oils. Some of them are not recommanded;

To « cook » your laundry liquid detergent it is very easy! You just need a big jar (>2L) and a whip. Put the soap chips in the big jar, add the hot water, whip/stir until completely dissolved. Let it cool down and sit on the bench the whole day until it thickens. Add the bicarbonate of soda (very good stain remover), stir. Add the essential oils if you wish. Stir well, you should get a beautiful irridescent liquid. Transfer to a glass jar/bottle for storage that you could shake before use.

Cette lessive liquide s’utilise comme une lessive liquide normale.

This laundry detergent liquid can be used like any other regular one from the shop.

Pourquoi je suis archi-séduite? Car cette lessive, tout en étant antibactérienne (il parait même antimite!), et Made in France, est dépourvue de produits chimiques allergisants, parfums de synthèses et autres détachants hard-core (vous savez ceux qui ont des pictogrammes comme ça sur le côté et qui finissent dans nos égouts après?), ce qui en fait la lessive parfaite pour une peau de bébé toute douce. Il y a quelques temps je vous parlais du label Oeko-Tex qui garantit que le vêtement ne comprend pas de substances dangereuses pour votre peau? En général ces substances s’en vont après quelques lavages. Mais si c’est pour les remplacer par celles de votre lessive industrielle c’est quand même pas top!

Why do I love it? Because this laudry detergent, on top of being antibacterial (maybe even anti-moth from what I read!!) contains no hard chemical, strong chemical fragrance, hard-core stain removers (you know the ones with these pics on the side that will end up in the sewage?) or allergenic products. Which makes it the perfect laundry liquid for little ones. A little while back, I was talking to you about the Oeko-Tex label for textiles that guarantees the product contains no harmful chemicals for your skin. Well, usually these substances go away after a few washes. But if it is to replace them with the ones of your laundry powder, it is not that great.

En plus de cela c’est super économique, 20L de lessive eco-friendly pour 6euros…. Qui dit-mieux? Surement pas Hong Kong, où une lessive un peu moins pire que les autres, comme la « 7th generation » coute presque 20euros du litre… Rafraichissant de voir que pour une fois, la bonne solution pour la planète et notre peau est la moins chère, vous trouvez pas? 🙂

On top of this, it is very cheap, 20L of eco-friendly laundry detergent for 6euros… Wow! The ones living in Hong Kong like me will probably wonder if I left a zero off, as here, a decent laundry product will cost around 200HKD/L (20euros/L)… Quite refreshing to see that for once, the good solution for the planet and your skin is the cheapest, don’t you think 😉 ?

Le seul petit hic, c’est que la lessive après « ne sent pas bon » le frais. Vous savez comme dans les pubs où d’un coup on se sent libre comme un papillon courant dans un champ de lavande (parce qu’on a juste sniffé le tissu). Donc je vais surement essayer de cuisiner mon assouplissant à base de vinaigre et d’huiles essentielles fraiches et antibactériennes, je vous dirai comment c’est tout bientôt (on se refera un poste ménagère lol) 😉

The only drawback is that the laundry « does not smell good », as in it does not smell hyper fresh like you see on the commercials. You do not feel like you’re running in a lavander field light as a butterfly. So my next experiment would be to cook my softener using fresh essential oils and white vinegar. I will tell you all about it soon in a new desperate housewife post 😉

Et vous, vous faites aussi votre lessive / vos produits d’entretiens vous-même? J’ai vu sur Instagram que vous étiez nombreuses à déjà faire votre lessive avec chacune votre recette bien à vous, n’hésitez pas à partager votre recette en commentaire, je la rajouterai à cet article avec un lien vers votre blog, si vous en avez un ^^

I saw on Instagram, that actually many of you are already cooking your own laundry liquid detergent with your own recipe! Do not hesitate to share your recipe in a comment under this post, I will add it to this article with a link to your blog if you have one ^^

Très belle semaine et on se retrouve tout bientôt avec un peu de couture! ❤ ❤ Je vous embrasse fort!

Have a fantastic week and talk to you very soon with some sewing! ❤ ❤ xxxx

************* Rajout du 17 mai 2016 – La Recette de lessive à la cendre de Caro! ****************

« Coucou, voici donc ma version de la lessive à la cendres. J’utilise cette recette depuis presque 10 ans car ma fille à la peau super réactive avec une tendance à l’eczéma, cette lessive lui convient parfaitement. J’utilise un seau (de chantier!) de 6 litres gradué.
Mettre un volume de cendres tamisées pour un volume d’eau chaude (attention, ce n’est pas équivalent : je mets de la cendre à hauteur de ma graduation “3 litres” et je rajoute bien plus de 3 litres d’eau chaude pour arriver à la graduation “6 litres”) Ensuite je touille, je mélange plusieurs fois dans la journée (quand je passe à côté de mon seau, hop! je mélange! Je laisse poser une nuit et puis je filtre. Au matin, la cendre s’est déposé au fond (c’est comme de la vase) et je récupère le liquide couleur thé qui est au-dessus (c’est de la potasse). Je filtre avec un filtre à café pour enlever le maximum de dépôt et je mets en bouteille.
Pour m’en servir, je verse l’équivalent d’un verre directement dans ma machine. Le résultat est nickel et le linge est propre, tout doux mais … sans odeur! La recette de départ, je l’ai trouvé sur ce site : http://raffa.grandmenage.info
Voilà pour mon expérience! »

Merci beaucoup Caro pour ce partage!! Retrouvez Caro sur Instagram @_carocaro_ ^^ ❤

*************Rajout du 22 mai 2016 – Le complément de recette de Nathalie 🙂 *********************

« Cela fait un an et demi que je fais ma lessive maison. Dans “ma recette”, il y a en plus des cristaux de soude (Note aux lecteurs: Je ne connaissais pas les cristaux « de soude », j’ai pris peur mais ça n’a rien à voir avec de la soude caustique. C’est du carbonate de sodium, un puissant détachant non toxique pour l’environnement à l’action similaire mais plus costaud que le fameux bicarbonate de sodium) environ 150 gr pour son action détachante. Quand le mélange est froid, on rajoute des huiles essentielles d’arbre à thé (30 gouttes) et citrus (20 gouttes) pour leur action désinfectante, après 20 gouttes HE d’une odeur de son choix (lavande, eucalyptus…), perso, j’ai choisi la menthe poivrée qui satisfait toute la famille:) »

Merci beaucoup Nathalie pour ce partage!! ❤

Publicités

9 commentaires sur « J’ai testé… la lessive maison! »

  • Cela fait un an et demi que je fais ma lessive maison. Dans « ma recette », il y a en plus des critaux de soude environ 150 gr pour son action détachante. Quand le mélange est froid, on rajoute des huiles essentielles d’arbre à thé (30 gouttes) et citrus (20 gouttes) pour leur action désinfectante, après 20 gouttes HE d’une odeur de son choix (lavande, eucalyptus…), perso, j’ai choisi la menthe poivrée qui satisfait toute la famille 🙂

    Aimé par 1 personne

  • je ne fais pas (encore) ma lessive moi-même, tout simplement parcque j’ai trouvé une lessive eco-friendly bien comme il faut, pas chère et sans odeur artificielle. Mais mon astuce éco, c’est détacher les vêtements tachés ou vraiment sale avec un savon (bio) détachant, de laisser agir un peu, puis de laver à froid (la base de la base de la lessive eco-frienly!), avec moitié moins de savon que préconisé, mais en allongeant autant que possible le temps de brassage du linge (cycle long plutôt que cycle court). Et si je veux être sur que mes vêtements sont bien propres (tenues de sport dans lesquelles j’ai beaucoup transpirées, serviettes de bains ou torchons de cuisine), je met ma 1/2 dose de lessive habituelle, plus la même dose de bicarbonate.
    Et en assouplissant, je rempli juste le logement prévu pour de vinaigre blanc, c’est tout!
    (j’applique les même notions dans les soins corporel: pas/peu d’odeurs, des produits bios utilisés dilués au moins de moitié et même plus, des produits multiusage comme mon shampoing que j’utilise comme savon visage et corps)

    J’en suis arrivée à cette routine parce que je n’en pouvais plus des parfums de synthèse qui nous entourent, que ce soit dans la lessive, les produits corporels, etc. Et puis très prosaïquement, c’est l’aspect pécunier (oui, je suis pingre!) qui m’est très vite apparu comme décisif: un flacon d’assouplissant bourré de produits chimiques nocifs et qui me donnera des maux de têtes avec son parfum entêtant = plusieurs dollars. Un bidon de vinaigre blanc qui ne laisse pas d’odeur sur mon linge, qui décalcarise ma machine en même temps, et qui me permet aussi de nettoyer le reste de la maison = moins de 50 centimes. Le calcul est très vite fait!

    Au final, mon linge ne sent peut-être pas le « propre » tel que voudrait nous le vendre les publicitaires, mais il sent juste le linge propre. En été, il sent le linge qui à séché au soleil (merci la météo clément de la NZ), et en hiver il sent ce que j’appelle le « linge cuit », c’est à dire le tissu qui à chauffé au séchoir (obligatoire lorsqu’il fait très froid et humide pouyr éviter que le linge ne moississe). Finalement, ça à du bon de revenir « au sources », et de se rappeler que quelque chose de propre ne doit pas forcément sentir un parfum capiteux. Et l’économie cachée de tout ça, c’est qu’avec des lavages à froid avec peu de savon et un rincage au vinaigre, mes vêtements s’abîment peu et subissent très bien les passages en machine (pourtant c’est une machine à tambour verticale, ce qui (je trouve), à tendance à déformer les vêtements). je devrais faire le compte, mais la plupart ont déjà (ou sont en très bonne voie pour y arriver) réussi l’épreuve des 30 cycles complêtes de portage-lavage-séchage!

    Aimé par 1 personne

    • Coucou! Merci beaucoup pour ton commentaire!! Oui le bicarbonate est une poudre a tout faire assez extraordinaire avec les taches! Et puis avec tout d’ailleurs car tu peux meme l’utiliser en deodorant il parait!! Bref l’essentiel du placard 😉 Cette recette en contient un peu, mais pour le linge tache, j’en rajoute encore 🙂 Et ce n’est pas etre pingre que de faire des choix reflechis en matiere de depenses (potentiellement inutiles)! Comme disait la grand-mere de mon mari (neo-zelandaise) « take care of the pennies and the pounds will take car of themselves » 😉 x

      J'aime

      • Je confirme pour l’effet deodorant du bicar: je n’utilise plus que ça depuis plus d’un an, et aucune odeurs à déplorer (même si ça n’empêche pas les oréoles, mais après tout, c’est naturel de transpirer)! Je l’utilise très simplement: au sortir de la douche, quand je suis encore un peu humide, je verse un peu de bicar dans la paume de ma main et je me frotte les aisselles avec et c’est tout! (Mais attention, même si ma peau le supporte très bien, ce n’est pas le cas pour tout le monde…)

        J'aime

  • Coucou, voici donc ma version de la lessive à la cendres. J’utilise cette recette depuis presque 10 ans car ma fille à la peau super réactive avec une tendance à l’eczéma, cette lessive lui convient parfaitement. J’utilise un seau (de chantier!) de 6 litres gradué.
    Mettre un volume de cendres tamisées pour un volume d’eau chaude (attention, ce n’est pas équivalent : je mets de la cendre à hauteur de ma graduation « 3 litres » et je rajoute bien plus de 3 litres d’eau chaude pour arriver à la graduation « 6 litres ») Ensuite je touille, je mélange plusieurs fois dans la journée (quand je passe à côté de mon seau, hop! je mélange! Je laisse poser une nuit et puis je filtre. Au matin, la cendre s’est déposé au fond (c’est comme de la vase) et je récupère le liquide couleur thé qui est au-dessus (c’est de la potasse). Je filtre avec un filtre à cafe pour enlever le maximum de dépôt et je mets en bouteille.
    Pour m’en servir, je verse l’équivalent d’un verre directement dans ma machine. Le resultat est nickel et le linge est propre, tout doux mais … sans odeur! La recette de départ, je l’ai trouvé sur ce site : http://raffa.grandmenage.info
    Voilà pour mon expérience!

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Caro, merci beaucoup pour ce partage!! Je ne connaissais pas du tout et je la rajoute en dessous de l’article. Ton linge est meme doux? Tu veux dire que cette recette fait aussi assouplissant du coup? Car avec celle a base de savon de marseille, le linge est un peu reche. Ce qui a ete en partie resolu avec l’utilisation de vinaigre blanc en guise d’assouplissant. Tu prends quoi comme cendres? Merci beaucoup en tous cas!!! 🙂 xx

      J'aime

    • Super! Je viens d’essayer en rajoutant aussi du vinaigre blanc + Huiles essentielles pour remplacer l’assouplissant et le rendu est bien meilleur! (Moins reche, et ca sent « meilleur ») 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s