Tung Shing Sewing Machine

[English translation very soon for the non-french speaking seamstresses 😉]

Hum… Tung quoi? Je m’excuse auprès de mes lecteurs/trices français(es) pour ce post, qui s’adresse plutôt aux nanas qui ont débarqué à Hong Kong comme moi avec leurs petites habitudes toute européennes, espérant trouver une jolie boutique qui vend des jolis boutons, avec un joli présentoir de fils sur le côté, où l’on trouve toutes les nuances imaginables et tout le nécessaire pour la couture. Si ce genre de boutique existe à Hong Kong, je ne l’ai pas encore trouvée… (mais je n’ai pas perdu espoir!)

Il y a un magasin par contre qui pourrait un peu s’en rapprocher: le Tung Shing Sewing Machine. Ils ne vendent pas de bouton, et ne sont pas une mercerie, mais on y trouve énormément d’accessoires pour coudre, ou faire du patchwork. On y trouve pas mal de bobines de fil de bonne qualité (des marques japonaises principalement) et ça ça change la vie!

TUNG SHING3   TUNG SHING 7

Car à Hong Kong, c’est pas facile de trouver du fil… A ma connaissance, vous pourrez trouver du fil sur le marché au tissus de Ki Lung Street, dans des bacs au sol, mais le choix de couleur est limité. Pareil pour la qualité. Il y a aussi une mini-boutique au coin de Nam Cheong Street et de Ki Lung Street si je me rappelle bien (A vérifier..) qui vend des tonnes de bobines, mais ce ne sont pas des marques connues, ce sont vraiment des bobines très basiques, teintes on ne sait pas trop avec quoi 😦 Si vous avez d’autres adresses je suis preneuse!

Lire la suite

Sham Shui Po ou le quartier mercerie de Hong Kong

SHAM SHUI PO2

On continue la découverte de Hong Kong avec un petit reportage photo de Sham Shui Po 😉 Au passage ce post montre que Hong Kong ne se réduit pas seulement à ses gratte-ciel en verre super modernes…

SHAM SHUI PO16

Sham Shui Po c’est le quartier à Hong Kong où on trouve tout, du ventilateur usagé, aux outils de bricolage, en passant par les boules de disco, les téléphones, les peaux de mandarines ou les huitres séchées (on notera que les premières sentent meilleur que les secondes…), et le plus important: tout ce qu’il faut pour coudre et créer!

SHAM SHUI PO14

Avec la proximité de la Chine en tout cas ce ne sont pas les fournitures qui manquent! Les magasins en général se spécialisent dans un type de produit (rubans/élastiques, perles, boutons, cuir, fermetures éclairs ou encore tissu), et chaque spécialité a sa rue: la rue des rubans, la rue des perles, la rue des boutons etc. vous aurez compris 🙂 du coup il faut souvent aller un peu partout pour trouver vraiment tout ce dont on a besoin pour finir son vêtement. On est bien loin des jolies petites merceries françaises, où une gentille mercière nous accueille et nous offre ses conseils avisés… Ici tout est balancé en grande quantité dans des grosses boites/des gros cartons qui sortent juste de l’usine, à peine ordonné, et on se débrouille et on fouille! J’essaierai d’écrire d’ailleurs des articles sur où trouver quoi tout au long de l’année, parce que les vendeurs parlent rarement anglais et parce qu’on s’y perd! Certains magasins sont aussi bien mieux que d’autres car je pense que certains pratiquent la fameuse « skin tax »! (= les prix doublent voire plus pour les « blancs ») Lire la suite

Mon premier album photo

IMG_3142 (2)La petite Charlie nous présente son album photo fait de différents morceaux de tissus de chez Modes4U & Stitchbird Fabrics.

Cette idée super simple et géniallissime je la dois à ma super copine Aurélie qui déniche toujours des bons plans en farfouignant sur internet. Ça fait un moment que j’ai remarqué que notre fille adore nous observer, à défaut de pouvoir même nous léchouiller les joues ou nous mettre les doigts dans le nez. Les bébés filles sont en effet captivés dès tout petit par les visages familiers (Je dis fille, car une autre de mes amies, maman d’un petit garçon nous expliquait que son fils peut indifféremment contempler ses parents ou une boite de mouchoir). Quoi de mieux donc que de compiler tous ces visages dans un petit album tout moelleux que bébé pourra regarder quand il veut! Voici comment s’y prendre pour faire le petit livre, celui-ci était pour le premier anniversaire de mon adorable petite nièce 🙂

Avant toute chose, faites une liste de toutes les personnes que vous souhaitez voir figurer dans l’album, choisissez les photos, et comptez les. Ça vous donne votre nombre de pages « n », auquel il vous faut rajouter la couverture (2 pages). Le mieux c’est de tomber sur un nombre multiple de 4 (n+2 = 4, 8, 12, 16, 20, 24 etc.) je case un peu d’algèbre pour la route ;p Pour Charlie, j’avais sélectionné 14 photos, plus les 2 pages de couverture, donc on avait 16 pages.

Lire la suite

Le petit pantalon de base de Jacqueline Chiappetta

PANTALON BASIC7

PANTALON BASIC6Oulala, masterpiece, masterpiece! Que dis-je?? Chef d’oeuvre d’une vie!! Tissus viscose déniché chez Earth fabrics à Sham Shui Po, body 2nde main Petit Bateau.

Rétablissons la vérité, ce pantalon a été cousu en un jour pendant les 2 siestes quotidiennes de ma fille: Ma fille ne dort que 45min par sieste grand max. En plus je me suis rendu compte en cours de route que je détestais coudre la viscose (le ou la viscose d’ailleurs? C’est vous dire si j’utilise souvent cette matière…) Les finitions sont du coup archi-pourries, mais on passera dessus, parce que le but n’était pas de faire un pantalon génial à ma fille.

Voilà, dans ma fougue débordante pour ce projet, je me suis procuré le livre culte sur la coupe à plat de Jacqueline Chiappetta  (le numéro 3, pour les bébés et les enfants), pour apprendre à faire des minis-patrons. À la lecture je me rends rapidement compte que le livre est plutôt technique et fait appel à pas mal de notions de géométrie. En théorie ça devrait aller, c’est mon élément. Donc, toute enthousiaste, je commence à mesurer toutes les dimensions de ma fille (nettement moins enthousiaste que sa mère) pour pouvoir réaliser le patron du pantalon de base. Ce pantalon, comme son nom l’indique, sert de base, pour pouvoir créer par après toutes sortes de modèles avec quelques petites transformations par ci par là. Assidue, je suis la technique du livre pour tracer mon patron, avec les dimensions de ma fille. Je trace les bissectrices, reporte les points, calcule 1/17ème de son bassin par ci, rajoute 3cm de couche par là, si bien qu’à la fin, je me retrouve pas peu fière avec un joli devant et un joli dos de pantalon. La seul problème c’est que j’ai pas tout compris (pourquoi 1/17ème du bassin??) et que j’ai aucune idée de ce que ce patron donne au final, est-ce que bébé est saucissonné dans son pantalon ou est-ce que la patron prévoit déjà de l’aisance?

PANTALON BASIC3

Un seul moyen de le savoir, c’est de faire ce pantalon, mais vu le résultat incertain je ne vais pas utiliser mes tissus préférés à 20euros du mètre! Lire la suite