Être enceinte et préparer l’arrivée de bébé: bien choisir ses vêtements (2)

(Sur la photo Eleanor porte une petite robe en liberty cousue il y a 2ans pour sa sœur)

Cet article ça fait vraiment très très longtemps que je veux l’écrire mais avec l’arrivée de mon propre bébé et la reprise du travail, le temps n’est jamais passé aussi vite! Cet article je voulais l’écrire pour les mêmes raisons qui m’ont poussée à écrire en mai ce billet sur la grossesse.

On entend souvent qu’un bébé ça coûte cher. Donc oui évidemment, souvent l’arrivée de bébé s’accompagne d’un déménagement (pour nous c’était après la petite deuxième 😉 ), d’une plus grosse voiture, de plus de matériel, et les vacances par Easyjet deviennent soudainement 2 fois plus chères (oui bébé coûte souvent plus cher que nous sur les compagnies aériennes low-cost!!). Mais globalement, je ne suis pas complètement d’accord avec cette affirmation.

Ce qui coûte cher au début, c’est surtout notre envie de bien faire et d’accueillir bébé dans les meilleures conditions possibles. On se suréquipe pour être surs de ne manquer de rien et en plus de ça, on veut le meilleur. Évidemment. Ce n’est pas n’importe qui que l’on va accueillir dans notre maison, c’est notre bébé. Que l’on attend depuis plusieurs mois, voire plusieurs années! Et bébé a cette incroyable capacité à nous faire comprendre très rapidement quand il n’aime pas quelque chose.

En plus, en général, comme on a 9 mois pour y penser, on se surinforme. On discute avec nos copines, nos sœurs, notre maman, toutes celles qui sont passées par là pour obtenir les meilleurs conseils, pour être bien préparée. Et au final tout le monde prodiguera des conseils différents. Évidemment. Tous les bébés sont différents. Pour certaines mamans le cocoonababy de Red Castle sera l’accessoire in-dis-pen-sable (cash-ing 100euros dans le caddy), pour d’autre ce sera le porte-bébé BabyBjorn (cash-ing 80euros), la poussette Bugaboo (1000euros) ou le berceau de chez Stokke (100euros + tous les matelas à racheter). Pour vous donner un exemple, notre première adorait le cocoona, notre deuxième n’a jamais pu l’encadrer. Heureusement, on ne l’avait pas acheté juste pour elle!

Le meilleur conseil que je pourrais vous prodiguer, c’est attendez avant d’acheter. Et testez chez les copines si vous pouvez! Il n’y a aucune urgence. Notre deuxième ne supportait aucun transat jusqu’à ce qu’elle découvre le Babybjorn (celui que bébé fait bouger en tricotant avec ses petites jambes) chez une amie. Après des semaines à devoir la porter en continu autant vous dire qu’on a couru au magasin de puériculture le plus proche! Mais tout ça, ce sont des achats qui peuvent attendre. Bébé au tout début a besoin de très très peu :

Lire la suite

Publicités

J’ai testé… la lessive maison!

Le tout premier Makers x FashRev Challenge était une vraie réussite! Vous avez toutes rivalisé d’ingéniosité et de créativité en partageant toutes vos astuces pour donner une longue vie à vos vêtements préférés!

The first Makers x FashRev Challenge was a real success! You have all been so clever and creative, sharing all your tips and fantastic ideas to extend the lives of your favorite clothes!

J’y ai même trouvé une recette de lessive eco-friendly sans toutes les cochonneries chimiques du commerce, partagée par ma super copine @atelierlasauvage.  Et je me suis lancée 😛

I even found there a recipe of ecofriendly laundry detergent, without all the chemical crap that is usually found in ready-to-buy laundry detergent from the supermarket. It was shared by my great friend @atelierlasauvage. So I could not not try 😛

Voici donc la recette de lessive maison de Perrine répétée sur ce blog si vous n’avez pas Instagram:

Lire la suite

Une année de couture… Déjà!!

C’est nous! Croqués par @mrsmonkeyiscrafty 🙂 Elle vous plait cette illustration? Nous on l’adore!! ❤ ❤ It is us! Sketched by @mrsmonkeyiscrafty ❤ ❤ This long article will be translated in English soon ^^

Un an de blog déjà!! Un an qui nous a semblé être une semaine ^^ Un an à ne pas avoir mis les pieds dans un H&M et tous les autres magasins de grandes chaines de fast-fashion (vêtements produits en masse, de façon obscure). Un an que je couds les vêtements dont nous avons besoin, que nous récupérons des habits de seconde main (surtout pour la puce qui grandit comme un champignon), et que nous achetons, avec les économies réalisées, ce que je ne peux pas faire auprès de marques responsables (comme des tricots, accessoires, chaussures de qualité) pour les encourager et les promouvoir. Un an de fourbi perpétuel dans le salon (vous savez ce que c’est la table à repasser les filles et les petits bouts de tissu et de fil partout 😉 ?) dans notre tout petit appart de Hong Kong. Un an à devoir pousser tous les meubles pour pouvoir découper un tissu un peu trop long. Un an à se casser le dos en le faisant par terre. Un an à faire la chasse aux épingles pour les retrouver avant que bébé ne le fasse.

Et une chose est sure, je ne reviendrais en arrière pour rien au monde!! Quel plaisir d’avoir le luxe de pouvoir choisir la coupe et le tissu du vêtement, de pouvoir le faire sur-mesure, d’acheter une matière de qualité, du Oeko-Tex, ou du GOTS, et de pouvoir créer un vêtement responsable abordable pour moins de la moitié du prix du même en magasin. Quel luxe d’avoir le temps de réfléchir aussi, de prendre le temps de choisir son patron, celui qui nous ira bien, et le tissu qui tombera parfaitement. De prendre le temps de développer une relation d’amour avec le vêtement qu’on est en train de créer. Le fait-main est probablement l’un des plus belles armes contre la fast-fashion, je voudrais juste citer Orsola de Castro qui résume tout très bien:

Lire la suite

La magie du crowdfounding :)

[Photo du carré Pas de Deux de Petitjean Paris, qui propose une ligne en soie hyper canonissime Made In France avec des détails sublimes.  Avec une première collection qui s’inspire en plus du Jura (je suis de Franche-Comté), impossible pour moi de ne pas les financer. Leur campagne sur Kickstarter a été un succès, et vous pouvez à présent retrouver leur collection sur leur site.]

La semaine de Fashion Revolution s’achève tout juste, et j’ai pu me rendre compte via le Makers x FashRev challenge qu’il y avait vraiment un engouement pour la consommation raisonnée, réfléchie et responsable. Que vous débordiez d’idées géniales pour faire durer vos vêtements préférés et tirer le maximum de vos coupons.

Bref, on est super nombreux sur cette blogosphère à vouloir consommer moins et mieux. Ce qui est merveilleux, c’est que de nos jours, on peut très facilement encourager les initiatives qui vont dans ce sens grâce au Crowdfounding (Financement participatif).

Je suis ferme partisane de la croissance verte. Je suis persuadée et convaincue que le développement économique peut se faire en harmonie avec la planète. Qu’il ne faut pas revenir en arrière, mais au contraire aller plus loin grâce à nos nouvelles connaissances. Que l’agriculture devienne plus propre tout en gardant des bons rendements grâce aux connaissances acquises sur la biodiversité et les écosystèmes (apparemment nos connaissances doubleraient tous les 5 ans!). Que les énergies renouvelables se développent et puissent un jour nous suffire. Que l’on invente des avions qui n’utilisent plus d’énergie fossile. La France, pays qui déborde de savoir-faire et d’excellentes écoles/universités devrait mettre le paquet là dessus. Je rêve d’un homme politique qui en fera son programme. Notre président avait mollement utilisé ces 2 mots magiques lors des vœux de la nouvelle année mais pour l’instant on n’a pas vu grand chose.

Lire la suite

Makers x FashRev 2016 ça commence lundi!!

Le défi Makers x FashRev 2016 ça commence lundi!! Alors, vous êtes prêtes ;)? Si vous ne savez pas encore de quoi il s’agit, filez lire cet article où tout est expliqué 🙂  En gros pendant une semaine, on promeut une industrie de la mode plus transparente, éthique et responsable tout en s’amusant ^^

The Makers x FashRev 2016 Challenge starts on Monday!! Are you ready for it ;)? If you do not know yet what it is all about, hop to the blog post that talks about it 🙂 Basically, for one week, you promote a more transparent, ethical and responsible Fashion industry, whilst having fun ^^

Et lundi on commence par dépoussiérer sa garde-robe en donnant les vêtements qu’on ne mettra plus jamais. Pour ma part, comme j’ai fait le tri il n’y a pas longtemps et que l’on devrait atterrir en France lundi, je compte m’attaquer à mon stock de tissu français! Donc restez postées sur Instagram car il va y avoir une flopée de nouveaux tissus à adopter! J’en profiterai aussi pour envoyer les tissus qui ont déjà trouvé une nouvelle famille d’accueil, encore merci pour votre participation à toutes pour cette première édition!! 😛 ❤ ❤

Monday, we start by dusting the wardrobe, giving away all the clothes that we will never wear again. On my side I already gave away most of my clothes, not so long ago. But because we should be landing back to France on Monday, I will start sorting out my French fabric stack! So stay tunned on Instagram because there is going to be a lot of new fabrics to adopt! I will also post all the ones that have found a new comfy home during the first edition 😛 ❤ ❤

Lire la suite

Makers x FashRev

[English traduction just below the French text]

J’imagine que même si on n’y pense pas vraiment quand on achète, on voudrait tous que nos fringues soient de bonnes qualité, produites dans des bonnes conditions, respectueuses de l’homme et de l’environnement. Mais on ne sait pas forcément comment s’y prendre, on se dit qu’en tant que consommateur (et non pas PDG de Zara), on ne peut pas faire grand chose, et puis, on n’a pas forcément les moyens d’acheter du « bio-bobo-écolo ».

C’est pour ça que j’ai décidé cette année, pour Fashion Revolution Week, de lancer le challenge Makers x FashRev. Pour montrer que nous, la communauté des couturières, on est derrière l’action de FashRev, et qu’on peut faire quelque chose, qu’on veut aussi une mode plus transparente, avec des ouvriers textiles bien payés. Pas une mode qui fout en l’air les rivières, la faune, la flore de certains pays et la santé de ses habitants. Les vêtements et les matières éthiques et responsables ne devraient pas être un luxe, ils devraient être la norme.

J’imagine que beaucoup d’entre vous qui lisent ce blog en sont même à ne quasiment plus acheter de prêt-à-porter, et coudre tout vous-même. Mais les matières premières et le tissu doivent toujours être produits. Si vous avez un peu de temps, je vous invite vraiment à aller faire un petit tour sur le blog super intéressant d’Amandine des Trouvailles d’Amandine. Elle nous présente tous les textiles, nous explique comment ils sont faits, et quel impact ils ont sur l’homme et l’environnement. On se rend alors compte que même si en cousant à la maison, on a raccourci la chaine de fabrication, on a toujours un impact environnemental et humain important.

Heureusement, maintenant c’est de plus en plus facile de trouver des textiles eco/ethico-friendly, produits dans des bonnes conditions, parfois même de nouveau faits en France, parfois certifiés Oeko-Tex ou GOTS. Et devinez quoi? On vous propose donc de gagner tout ça la semaine de Fash Rev!! (whoop, whoop :P) En participant aux thèmes/défis suivants:

Lire la suite

Entretien avec Christina Dean, fondatrice de Redress

Mardi, c’était la journée des femmes, pour l’occasion je vous propose d’en découvrir un peu plus sur une femme engagée qui fait un boulot extraordinaire pour changer l’industrie de la mode et du textile. Petit entretien avec Christina Dean, fondatrice de l’ONG Redress. Christina Dean est devenue particulièrement médiatisée après le défi « 365 jours de vêtements d’occasion » dont nous avions parlé il y a quelques mois. Tous les liens cités sont donnés à la toute fin de l’article.

L’entretien était mené en anglais, mais je vous propose de trouver la version française juste en dessous, un peu plus loin 🙂

Last Tuesday was women’s day and I had the chance to meet with Christina Dean for this occasion. Interview with this very commited woman who founded NGO Redress, an NGO promoting a more sustainable fashion through waste reduction. Christina got particularly mediatised after the « 365 days of secondhand challenge » that we talked about a few months ago in this blog. All the links to the brands/NGO mentionned in the interview are given at the end of this post.

 

Hi Christina, can you tell us a bit more about you and what made you create Redress?

I used to be just a “normal” person, just living. Without a strong passion towards my career. I was a practicing dentist in London. I was young you know, just starting on a new career, and when you are so young you do not know what your career is going to hold for you. But basically I didn’t really enjoy dentistry. So I re-trained as a journalist, and when I moved to Hong Kong, I worked there for a couple of years as a journalist, for many magazines, such as parenting magazines, or SCMP. I wrote about anything, health, travel, environment, best job ever, exploring the world. And in terms of exploring the world I landed upon the issues of China, and not just China, Asia I should say. Having come from Europe (UK), I was brought up in a very healthy environment and I never really have had to question how difficult it would be to live in a place that is not so healthy. So as a journalist I started to investigate about our wastes or how little was done to address it, and I was horrified by what I saw. I needed to do something, I started Redress. Although Redress has a bit of a different history, but that is essentially how it began. The purpose of Redress is to try and reduce wastes in the fashion industry. We try to promote sustainability in the fashion industry through waste reduction, it is particularly important in Asia, as they produce the clothes for the world (specifically China), but not just that, the economy is changing a lot in Asia too, and it is becoming a large consumer market.

Lire la suite

Adopte un tissu

Bonjour, bonjour 🙂 Pour bien commencer la semaine, je vous propose un petit « concours » qui fera sûrement plaisir à tout le monde et qui s’inscrit parfaitement avec la démarche du blog 😉

Hello, Hello, to nicely start the week, I will suggest a little « contest », that goes perfectly with the spirit of the blog, which I hope, will make everybody happy 😉

L’idée du concours/The idea of the contest:

Le concours s’appelle « Adopte un tissu », je cherche une nouvelle maison aimante ❤ qui saura transformer un des tissus non utilisé de ma pile (et que je n’utiliserai pas) en un très joli projet 🙂 L’idée, c’est de donner un nouveau départ à un tissu qui a déjà été produit et teint plutôt que de le garder dans notre micro-appart à Hong Kong juste par principe, parce que je l’ai acheté. Ça fait plaisir au tissu, à(u) la nouvelle/eau propriétaire, et puis aussi à la planète, à une toute petite échelle ❤

The contest is called « Adopte un tissu » (=adopt a fabric). I am looking for a loving caring new home for some unused fabrics of my stash, that will know how to turn it into a beautiful handcrafted project 🙂 The idea is to give a new start to a fabric that has already been produced and dyed and not to keep it in our tiny Hong Kong flat, just for the sake of keeping something I paid for. It makes the fabric happy, the new owner happy, and also the planet, at a tiny scale ❤

Lire la suite

Quoi de neuf en février?

Flyer: Redress

Alors déjà je vous souhaite à tous et toutes une très belle nouvelle année du singe 🙂 Ici on se souhaite « Kung Hei Fat Choy », j’ai oublié de redemander à ma prof de cantonais, mais je crois que c’est lié à l’argent, on se souhaite une année prospère 😉

First of all, I would like to wish you an amazing year of the Monkey 🙂 Here, you say « Kung Hei Fat Choy », I forgot to ask again my cantonese teacher, but I am pretty sure it mean « Prosperous Year », of course 😉

Et comme c’est la nouvelle année ici, et qu’il a fait super beau (quel plaisir Hong Kong quand les entreprises du Pearl River Delta ferment pendant le Nouvel An chinois, que l’air est frais et que le ciel est si bleu…) profitez en aussi pour vous lancer dans un grand ménage de printemps. Vous avez jusqu’à la fin de la semaine pour apporter tous les vêtements dont vous ne voulez plus au Showroom de Yeechoo (nous avions parlé de Yeechoo dans ce post). Redress refait une collecte ce mois-ci, j’étais au tri la dernière fois, et je peux vous assurer qu’ils font un travail extraordinaire! ❤ 🙂 Vous trouverez tous les détails dans le flyer du dessus.

And because it is the new year here and that the sun is shining (Hong Kong weather is beautiful usually during that time of the year, when the Pearl River Delta factories shut down), take the opportunity to sort out and clean up your wardrobe. You have up to the end of the week to bring your unwanted clothes to the Yeechoo showroom. Redress is doing an other collection this month, I was there last time when they sorted out the garments, and trust me they do an amazing job! ❤ 🙂

On reste à Hong Kong pour l’expo « Out to Sea, The plastic garbage project » au Hong Kong Science Museum, jusqu’à mercredi prochain, il faut absolument qu’on y aille ce week-end. Et ce n’est pas seulement à Hong Kong, ce sera très bientôt aussi à Marseille. Et on attend avec impatience le film « A Plastic Ocean ». Hong Kong a grandement besoin de tout ça…

We stay in Hong Kong for the exhibition « Out to Sea, The plastic garbage project » at the Hong Kong Science Museum, until next Wednesday, I absolutely have to go next week-end! And it is not only in Hong Kong, it will be held in Marseille very soon. We also wait impatiently for the movie « A Plastic Ocean ». Hong Kong really needs it…

Lire la suite

Vers la possibilité d’un modèle circulaire?

Ça y est la Hong Kong Fashion Week (enfin je dirais plutôt Fast Fashion Fair de ce que j’en ai vu) a commencé au Hong Kong Exhibition & Convention Center (Wanchai).

Here we go the Hong Kong Fashion Week is on (or I should say the Hong Kong Fast Fashion Fair from what I have seen) at the Hong Kong Exhibition & Convention Center (Wanchai).

Des milliers d’acheteurs du monde entier et de vendeurs (surtout d’Asie) réunis au même endroit, c’est l’occasion pour l’ONG Redress d’essayer de sensibiliser un peu cette audience aux problèmes environnementaux que pose l’industrie de la mode. En effet, l’industrie de la mode et du textile est la seconde plus polluante, après celle du pétrole.

Thousands and thousands of worldwide buyers and sellers (mostly from Asia) will be flowding to the HKCEC, it is therefore the chance for Redress to try and raise awareness amongst this audience about the environmental issues related to fashion. Indeed Fashion is the second most polluting industry in the world, just after oil.

Une conférence était donc organisée pour proposer aux acteurs de cette industrie des pistes de réflexion sur une alternative au modèle de business linéaire que l’on connait: On produit, on achète, on jette. Et pourquoi ne pas fermer cette boucle? Et récupérer et réutiliser les « déchets » comme matière premières?

A conference was therefore organized to speak about a possible alternative business model to the classical: Make, Take, Waste. Instead, why not closing the loop? Collect and recycle our clothing waste to reuse them as production material.

Pour illustrer cet exemple, la responsable chargée du développement durable chez H&M était présente (Hanna Hallin), ainsi que la co-fondatrice de Yeechoo (Shan Shan), le directeur de Bonham Strand (Jong Lee) et Christina Dean, de Redress. Autant j’imagine que vous connaissez tous H&M, autant j’imagine que Yeechoo, ou Bonham Strand ne vous dit pas grand chose si vous nous lisez de France.

H&M sustainable manager (Hanna Hallin), Yeechoo co-founder (Shan Shan), Bonham Strand CEO (Jong Lee) and Christina Dean from Redress were there. I imagine you all know H&M, but you might have probably never heard of Yeechoo, or Bonham Strand.

Lire la suite