Être enceinte et préparer l’arrivée de bébé: bien choisir ses vêtements (1)

Voici un article que je voulais écrire depuis un moment, car « forte » de mes 2 grossesses et 2 petites filles, je me suis rendue compte qu’il y avait un très gros décalage entre ce dont on pense qu’on aura besoin, et ce dont on aura en effet besoin.

C’est particulièrement vrai pour la première grossesse. On ne sait pas à quoi s’attendre et on veut être sûres que l’on ne manquera de rien. Les marques et les vendeuses sont alors en général assez fortes pour nous faire croire que nous avons besoin de 40000 choses. En réalité l’arrivée de bébé, si on se débrouille bien ne nécessite que peu d’investissement.

Déjà, parlons de la grossesse. Le corps change énormément au fil des mois et rapidement on se sent a l’étroit. Avant de faire chauffer la carte bleue, voici quelques conseils que j’ai suivis pour mes 2 grossesses :

Lire la suite

Ma Garde-Robe Capsule – Esme (Février)

cardigan-esme-named-clothing-9b

Cardigan Esme Named Clothing en tweed italien Laine-Lurex de chez Joel & Son Fabrics, robe de maternité Séraphine.

Vivement que je puisse refermer ce cardigan! Plus que quelques jours à tenir 😉

Voici donc mon projet de garde-robe capsule / Sew My Style de février : le cardigan. Je le poste avant celui de janvier (mon nouveau sweat Sloane Named Clothing, l’ancien est ici) car je ne rentre pas dedans pour l’instant 😛

Ça faisait un moment que j’avais les yeux sur ce patron de Named Clothing, car j’adore son côté oversize, un peu masculin, et les grosses poches. Par contre, pas facile de choisir et trouver le bon tissu. Je voulais un tissu très peu ou pas stretch du tout, qui se tienne mais sans faire trop manteau. Et j’ai trouvé la perle chez Joel & Son Fabrics, un joli tweed de laine/lurex. Les fils lurex ajoutent un côté plus classe et bling à une coupe très relax. L’idée après, c’est de pouvoir le porter aussi bien avec un jeans, qu’avec une petite robe noire plus habillée.

Lire la suite

#2017makenine(ty) – Partie 1

Hello hello 🙂 j’espère que vous abordez bien cette toute nouvelle année, pleine de dynamisme et de magnifiques projets couture (ou autres!) ❤ 😀 Et je vous souhaite encore une très très belle année ^^ Mille mercis d’être toujours plus nombreuses à suivre notre aventure sur ce blog ou instagram, vos commentaires toujours si bienveillants sont un vrai plaisir à lire et c’est vous qui me donnez l’énergie de coudre pour 3 (et bientôt 4!) ❤

Avec la nouvelle année, les challenges fleurissent sur instagram, et je me suis déjà inscrite à 2 (qui se recoupent): Le projet #jecoudsmagarderobecapsule de Clo et #sewmystyle de Bluebird Fabrics. Et sur instagram, en général chez les couturières, après tous les #2016bestnine, viennent les #2017makenine, censés présenter nos 9 projets couture pour l’année. Dans le cadre des projets #jecoudsmagarderobecapsule et #sewmystyle, j’en suis donc en théorie déjà avec une liste de 12 vêtements pour moi! (Un par mois)

Et ça c’est sans compter sur mon propre challenge #uneanneedecouture qui consiste à coudre tous les vêtements dont ma famille a besoin pendant toute l’année! Donc la liste se rallonge et il va falloir une sacré organisation! Surtout avec l’arrivée d’une petite nouvelle en février (heureusement c’est une autre fille 😄 !!). Donc voici où on en est dans les projets de 2017 pour l’instant:

Lire la suite

Le projet #Sewmystyle

J’ai toujours rêvé d’avoir une garde-robe capsule, avec tout qui irait avec tout ^^ ❤ Pouvoir attraper n’importe quoi le matin dans le placard sans avoir à réfléchir pendant des heures, tout en ayant tous les jours cette impression d’être habillée super classe. Et ne plus avoir ce sentiment perpétuel en ouvrant le placard de « je n’ai rien à me mettre » (=mes goûts ont changé et en fait je n’aime pas tant que ça cette salopette imprime léopard).

Et puis, une garde robe capsule représente un formidable challenge. Trouver les patrons qui s’assortiront parfaitement, et plus difficile: trouver les tissus qui feront que les modèles s’assortiront parfaitement.

C’est pour ces raisons que le challenge « Sew My Style » proposé par Blue Bird Fabrics m’a tout de suite séduite 🙂 Le principe est très simple, il s’agit de se coudre en un an une mini garde-robe capsule (au rythme d’un vêtement par mois) pour promouvoir la slow fashion. En effet, mettre un mois à coudre un vêtement c’est plutôt slow fashion 🙂

Lire la suite

La robe ample Merchant & Mills

dress-shirt-merchant-and-mills-11Patron « The Dress Shirt » de Merchant & Mills (Taille 8) en denim très fin et un peu stretch de chez Stragier, doublure en tissu japonais de Takayama.

J’ai enfin (re-)cousu pour moi après des mois de paresse intensive! Je crois que d’après les photos vous pourrez facilement comprendre pourquoi (Premier trimestre de m****). Entre les hormones et la perspective d’un gros bidon pendant plusieurs mois, difficile de se motiver pour se remettre devant une machine à coudre (Alors que je venais juste de recevoir le short ajusté taille haute « Carlotta » de Wear Lemonade, snif).

J’admire celles qui ont le courage et l’énergie de coudre des vêtements spécifiquement pour leur grossesse. Ce n’est pas du tout mon cas. Mais créer me manquait quand même, et j’avais le patron parfait dans mon stock: un patron Merchant & Mills! Je ne crois pas avoir vu un seul patron M&M qui soit ajusté, terriblement féminin ou sexy, à la « By Hand London« . M&M c’est parfait: ample, confortable, coupe épurée, avec des jolis petits détails (et compatibles gros bidon!). En fait je trouve que leurs modèles font très japonais (je ne sais pas si vous vous êtes déjà promenées au Japon mais 8 japonaises sur 10 s’habillent comme ça, particulièrement en dehors des grandes villes! Et surtout si on les coud comme moi en indigo 🙂 ).

Lire la suite

Zoom sur: Gypsied et l’artisanat textile asiatique

GYPSIED 5Aujourd’hui, en tant qu’amoureuse folle de beaux tissus et fervente défenseur des droits des travailleurs textiles, je suis trop trop heureuse de vous présenter Gypsied!! Gypsied est une jeune marque basée à Singapour dont le but est de perpétuer le riche savoir ancestral des artisans du textile asiatiques. Gypsied propose des accessoires absolument uniques, faits en sublimissimes tissus édités en très très petite quantité (1 voire 2m!). Les tissus sont faits main par des artisans asiatiques, et les accessoires cousus avec amour par Aqilah, la fondatrice passionnée de Gypsied. Gypsied c’est en quelques sortes de l’ultra slow-fashion 🙂 ❤

Today, as a beautiful fabrics lover, and an ethical fashion advocate, I am thrilled to introduce Gypsied!! Gypsied is a young brand based in Singapore whose aim is to keep the asian textile traditions alive. Gypsied offers unique accessories, made from gorgeous fabrics that are edited in very very small quantities (maybe 1, or 2meters maximum!). The fabrics are all hand-weaved / printed by talented asian craftsmen, and the accessories are then sewn by hand with love by Aqilah, Gypsied’s passionate founder. Gypsied it is in some ways a label of ultra slow-fashion 🙂 ❤  

Lire la suite

Entretien avec Christina Dean, fondatrice de Redress

Mardi, c’était la journée des femmes, pour l’occasion je vous propose d’en découvrir un peu plus sur une femme engagée qui fait un boulot extraordinaire pour changer l’industrie de la mode et du textile. Petit entretien avec Christina Dean, fondatrice de l’ONG Redress. Christina Dean est devenue particulièrement médiatisée après le défi « 365 jours de vêtements d’occasion » dont nous avions parlé il y a quelques mois. Tous les liens cités sont donnés à la toute fin de l’article.

L’entretien était mené en anglais, mais je vous propose de trouver la version française juste en dessous, un peu plus loin 🙂

Last Tuesday was women’s day and I had the chance to meet with Christina Dean for this occasion. Interview with this very commited woman who founded NGO Redress, an NGO promoting a more sustainable fashion through waste reduction. Christina got particularly mediatised after the « 365 days of secondhand challenge » that we talked about a few months ago in this blog. All the links to the brands/NGO mentionned in the interview are given at the end of this post.

 

Hi Christina, can you tell us a bit more about you and what made you create Redress?

I used to be just a “normal” person, just living. Without a strong passion towards my career. I was a practicing dentist in London. I was young you know, just starting on a new career, and when you are so young you do not know what your career is going to hold for you. But basically I didn’t really enjoy dentistry. So I re-trained as a journalist, and when I moved to Hong Kong, I worked there for a couple of years as a journalist, for many magazines, such as parenting magazines, or SCMP. I wrote about anything, health, travel, environment, best job ever, exploring the world. And in terms of exploring the world I landed upon the issues of China, and not just China, Asia I should say. Having come from Europe (UK), I was brought up in a very healthy environment and I never really have had to question how difficult it would be to live in a place that is not so healthy. So as a journalist I started to investigate about our wastes or how little was done to address it, and I was horrified by what I saw. I needed to do something, I started Redress. Although Redress has a bit of a different history, but that is essentially how it began. The purpose of Redress is to try and reduce wastes in the fashion industry. We try to promote sustainability in the fashion industry through waste reduction, it is particularly important in Asia, as they produce the clothes for the world (specifically China), but not just that, the economy is changing a lot in Asia too, and it is becoming a large consumer market.

Lire la suite

Quoi de neuf en février?

Flyer: Redress

Alors déjà je vous souhaite à tous et toutes une très belle nouvelle année du singe 🙂 Ici on se souhaite « Kung Hei Fat Choy », j’ai oublié de redemander à ma prof de cantonais, mais je crois que c’est lié à l’argent, on se souhaite une année prospère 😉

First of all, I would like to wish you an amazing year of the Monkey 🙂 Here, you say « Kung Hei Fat Choy », I forgot to ask again my cantonese teacher, but I am pretty sure it mean « Prosperous Year », of course 😉

Et comme c’est la nouvelle année ici, et qu’il a fait super beau (quel plaisir Hong Kong quand les entreprises du Pearl River Delta ferment pendant le Nouvel An chinois, que l’air est frais et que le ciel est si bleu…) profitez en aussi pour vous lancer dans un grand ménage de printemps. Vous avez jusqu’à la fin de la semaine pour apporter tous les vêtements dont vous ne voulez plus au Showroom de Yeechoo (nous avions parlé de Yeechoo dans ce post). Redress refait une collecte ce mois-ci, j’étais au tri la dernière fois, et je peux vous assurer qu’ils font un travail extraordinaire! ❤ 🙂 Vous trouverez tous les détails dans le flyer du dessus.

And because it is the new year here and that the sun is shining (Hong Kong weather is beautiful usually during that time of the year, when the Pearl River Delta factories shut down), take the opportunity to sort out and clean up your wardrobe. You have up to the end of the week to bring your unwanted clothes to the Yeechoo showroom. Redress is doing an other collection this month, I was there last time when they sorted out the garments, and trust me they do an amazing job! ❤ 🙂

On reste à Hong Kong pour l’expo « Out to Sea, The plastic garbage project » au Hong Kong Science Museum, jusqu’à mercredi prochain, il faut absolument qu’on y aille ce week-end. Et ce n’est pas seulement à Hong Kong, ce sera très bientôt aussi à Marseille. Et on attend avec impatience le film « A Plastic Ocean ». Hong Kong a grandement besoin de tout ça…

We stay in Hong Kong for the exhibition « Out to Sea, The plastic garbage project » at the Hong Kong Science Museum, until next Wednesday, I absolutely have to go next week-end! And it is not only in Hong Kong, it will be held in Marseille very soon. We also wait impatiently for the movie « A Plastic Ocean ». Hong Kong really needs it…

Lire la suite

Strathcona rayé en Mérinos / Tencel

STRATHCONA TEE 11B

T-shirt Strathcona de Thread Theory (Version manches courtes) en taille L, en jersey rayé mérinos-tencel d’une douceur hallucinante de chez New-Zealand merino & Fabrics. Porté avec son jeans délavé G-Star.

Thread Theory Strathcona T-shirt (Short sleeves version), size L, in an hyper soft thin stripes merino-tencel jersey from New-Zealand merino & Fabrics. Steve is wearing it with his G-Star jeans.

Je ne vous cache pas que je n’en menais pas large en regardant le tissu et le patron du T-shirt Strathcona… Les pièces du patron m’apparaissaient toujours aussi gigantesques que quand je lui ai fait son bermuda et puis mon expérience récente de couture de jersey de mérinos pour la puce s’était soldée par un massacre du poignet droit…

I have to admit that I really wasn’t showing off looking at the fabrics and Strathcona Tee pattern… The pattern pieces still looked humongous to me (same feeling as the day I made Steve’s bermuda shorts) and my recent thin knit sewing experience for my munchkin ended up with a slaughter of the cardi right wrist…

Lire la suite

Marks & Spencer, grande enseigne modèle?

(Photo © Marks&Spencer)

Hier, M&S annonçait leur collaboration avec Livia Firth dont on avait parlé dans un précédent post lors de la London Fashion Week. S’associer avec Livia Firth, c’est un peu LE ticket pour être estampillé « Marque éthique, mode durable et responsable ». Livia Firth est incontournable dans le monde de la mode écolo-éthique. Elle est très connue pour ses positions contre la Fast Fashion, et pour autant, là elle s’associe avec une marque, qui de l’extérieur, ne semble pas bien différente de GAP, Zara, Tex ou H&M. Oui mais, en fait non.

Yesterday M&S announced their collaboration with Livia Firth (who we already talked about, during LFW). Partnering with Livia Firth it is the winning ticket to be classified as an ethical and sustainable fashion name. When it comes to green responsible ethical eco-fashion, Livia Firth is everywhere. She is very famous for her opinions against Fast Fashion, and yet, today she is partnering with a huge fashion label, that does not look that different from GAP, Zara, Tex or H&M from the outside. Yes, but actually no, they are quite different.

J’ai commencé à m’intéresser particulièrement à M&S quand ma copine qui est chargée de trouver les usines de fabrications adéquates en Asie pour une grosse enseigne suédoise – Oui j’ai une copine qui fait ça et on s’entend super bien 😉 – m’a dit qu’ils étaient bien plus en avance que ce que l’on pourrait penser. Et elle m’a envoyé le lien vers une vidéo qui présente Brandix, la toute première usine textile eco-friendly, implantée au Sri-Lanka, à Seeduwa. Et c’était il y a 7 ans. Sa marque ne peut pas utiliser ses services, car elle a été construite en partenariat avec M&S.

I started to get interested into M&S when a friend of mine, responsible of sourcing the right factories in Asia for a big swedish label – Yes she is my friend and we get along really well 😉 – told me that brands like M&S were much more ahead of the game than what we could think. She sent me the link to a video that presents Brandix, one of the first eco-friendly garment factories, based in Sri-Lanka, in Seeduwa. And it was 7 years ago. Her brand cannot use the services of this factory, because it was built in partnership with M&S. 

Lire la suite