Sweatshop Deadly Fashion – Saison 2

(Extrait de/Extract from Sweatshop Deadly Fashion – Saison/Season 2)

Il y a à peu près un an, je vous parlais de cette émission de téléréalité norvégienne où de tou(te)s jeunes blogueu(rs)ses de mode étaient envoyés au Cambodge, histoire de voir comment les habits qu’ils promouvaient sur leur blog étaient fabriqués.

One year ago, I was telling you about this norvegian TV reality program where young fashion bloggers were sent to Cambodia to see how the clothes they promote were made.

Au vu du succès énorme de cette « première saison » (plus de 4 millions de chargements), la chaine APTV a tourné une seconde saison dont voici le trailer et vous pouvez trouver gratuitement les 5 épisodes (10min chacun, et je n’en ai vu que 4!) sous-titrés en anglais sur leur site internet.

After the massive success of « Season 1 » (more than 4 millions downloads), the TV channel APTV shot a second season, that you can watch for free on their website (5 10min episodes, but I only found 4!). Here is the trailer:

Bien que je ne sois toujours pas certaine du format, un peu trop orienté, nous ne pouvons pas nier l’évidence, qu’en plus du problème crucial du salaire minimum, il y a un énorme problème de transparence au niveau de la chaine de fabrication. Comment une jeune femme peut-elle se retrouver à devoir coudre 500 étiquettes sur des jeans chez elle en une soirée?? Qui lui donne ce travail, et que peuvent faire les marques pour contrôler toute leur chaine de production sans être présentes 7J/7, 24H/24 dans ces usines?

Although I am not so sure about the format, a bit too biased, you cannot deny that the textile industry has a huge problem. That it is not only about the crucial issue of the living wage, it is also about the transparence without the supply chain. How can a young woman end up having to sew at home 500 labels on jeans in one evening?? Who is giving her this job and how can the brands control that without having a representative there 24/7?

Qu’on aime ou que l’on aime pas ce documentaire, il a le mérite de nous faire nous poser les bonnes questions. Et je pense que ce format touchera surement les plus jeunes d’entre nous, gros consommateurs de Fast-Fashion. Il faut vraiment que l’on comprenne tous que c’est nous qui avons le pouvoir de faire changer les choses. Que les marques s’effondrent sans les consommateurs. Et que c’est pour ça que nous devons orienter nos achats vers des marques éthiques. Comment savoir quelles sont ces marques? J’espère pouvoir vous en dire plus dans un prochain post.

Whether you like or not this documentary, it does point the right questions. And I think this format is great to talk to young people, big fast-fashion consumers. We really have to understand that it is us that have the power to change the way things are done. That brands are nothing without us. That it is why we need to purchase from fair trade ethical fashion brands. How to get to know these brands? I hope to be able to tell you more in a next post.

En attendant, pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à aller sur le site du Collectif Éthique sur l’Étiquette qui fête tout juste ses 20 ans. Ils sont un peu la voix (française – ils font partie du réseau Européen Clean Clothes Campaign) de ces travailleurs et se battent sur 2 fronts: auprès des multinationales pour faire respecter les droits des travailleurs, et auprès du consommateur pour les sensibiliser à acheter et exiger des produits fabriqués dans des conditions décentes. Je vous invite aussi à lire l’article dans lequel je présentais plus en détail ce Collectif, l’année dernière. J’espère un jour aussi pouvoir vous proposer un entretien avec Nayla Ajaltouni qui représente le Collectif, dans la série des femmes engagées, après celui de Christina Dean de Redress.

In the meantime, to go further, I invite you to visit the website of the Clean Clothes Campaign that fights on 2 aspects: to push multinationales to respect the workers’ rights and to convince consumers to change the way they consume.

Toujours dans le même registre, il y a la campagne de financement participatif « Slave to Fashion » de Safia Minney (encore une femme engagée!!) qui finit demain, à laquelle vous pouvez toujours participer sur Kickstarter 🙂

Still on the same topic, Safia Minney’s « Slave to Fashion » book crowdfounding campaign ends tomorrow, but you can still support it on Kickstarter 🙂

Et vous aviez-vous déjà regardé cette mini-série? Qu’en aviez-vous pensé? Ou qu’en pensez-vous si vous la découvrez grâce à cet article?

Did you already know this mini-series? What did you think about it? Or what do you think about it if you are discovering it with this post?

A très bientôt ❤ ❤ xxx

Talk to you very soon ❤ ❤ xxx

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s