Vers la possibilité d’un modèle circulaire?

Ça y est la Hong Kong Fashion Week (enfin je dirais plutôt Fast Fashion Fair de ce que j’en ai vu) a commencé au Hong Kong Exhibition & Convention Center (Wanchai).

Here we go the Hong Kong Fashion Week is on (or I should say the Hong Kong Fast Fashion Fair from what I have seen) at the Hong Kong Exhibition & Convention Center (Wanchai).

Des milliers d’acheteurs du monde entier et de vendeurs (surtout d’Asie) réunis au même endroit, c’est l’occasion pour l’ONG Redress d’essayer de sensibiliser un peu cette audience aux problèmes environnementaux que pose l’industrie de la mode. En effet, l’industrie de la mode et du textile est la seconde plus polluante, après celle du pétrole.

Thousands and thousands of worldwide buyers and sellers (mostly from Asia) will be flowding to the HKCEC, it is therefore the chance for Redress to try and raise awareness amongst this audience about the environmental issues related to fashion. Indeed Fashion is the second most polluting industry in the world, just after oil.

Une conférence était donc organisée pour proposer aux acteurs de cette industrie des pistes de réflexion sur une alternative au modèle de business linéaire que l’on connait: On produit, on achète, on jette. Et pourquoi ne pas fermer cette boucle? Et récupérer et réutiliser les « déchets » comme matière premières?

A conference was therefore organized to speak about a possible alternative business model to the classical: Make, Take, Waste. Instead, why not closing the loop? Collect and recycle our clothing waste to reuse them as production material.

Pour illustrer cet exemple, la responsable chargée du développement durable chez H&M était présente (Hanna Hallin), ainsi que la co-fondatrice de Yeechoo (Shan Shan), le directeur de Bonham Strand (Jong Lee) et Christina Dean, de Redress. Autant j’imagine que vous connaissez tous H&M, autant j’imagine que Yeechoo, ou Bonham Strand ne vous dit pas grand chose si vous nous lisez de France.

H&M sustainable manager (Hanna Hallin), Yeechoo co-founder (Shan Shan), Bonham Strand CEO (Jong Lee) and Christina Dean from Redress were there. I imagine you all know H&M, but you might have probably never heard of Yeechoo, or Bonham Strand.

Yeechoo, c’est un peu l’équivalent hongkongais de My Couture Corner ou l’Habibliothèque en France. C’est un site internet qui propose à la location des robes de designers/couturiers pour une fraction de leur prix de vente. Tu passes commande, la robe est livrée à ta porte, tu profites de ta robe, prends des photos avec ta robe Proenza Schouler et zou, quelqu’un passe chez toi la reprendre et se charge du pressing. Pas mal comme concept non? Il part d’un constat tout simple: oui nous les femmes on aime les robes, et on aime rarement porter la même chose, c’est dans notre nature. En moyenne, une hongkongaise achèterait 2 robes par mois, qu’elle ne porterait au final que 3 à 6 fois avant de s’en lasser. Avec Yeechoo, chaque robe serait portée de 20 à 40 fois pour les plus populaires! Yeechoo est un site encore tout jeune, mais suivez le de près, car les robes en fin de vie (comprenez par là, remplacée par une autre tendance) seront certainement mise à la vente pour un prix tout petit!

Yeechoo, it is kind of the hongkonguese equivalent to My Couture Corner or l’Habibliotheque in France. It is a website that offers renowned designers dress to rent for a fraction of their actual retail price. You order, the dress gets delivered to your doorstep, you enjoy your dress, take photos with your super cool Proenza Schouler dress and there you go, someone knocks on your door to get it back, and handles the dry cleaning. Quite a good concept isn’t it? Women love to dress up and change regularly clothes. On average, a woman from Hong Kong would buy about 2 dresses/months, she would then wear it around 3 to 6 times, before getting bored with it. With Yeechoo, each dress would be worn an average of 20 and up to 40 times for the most popular! Yeechoo is still a very young website, but I recommend you start keeping an eye on it, because the dresses that have reached their end lives (understand by that, that have been replaced by another trend) will be sold at a tiny price!

Quant à Bonham Strand, je connaissais déjà avant cette conférence. D’ailleurs, sans l’avoir fait exprès, je portais ma petite veste noire Bonham Strand à la conférence 🙂 Hong Kong, à la grande époque comptait une foule de tailleurs extra-qualifiés, et c’était un peu The-Place-To-Get-A-Suit fait sur mesure (On en parle même sur Wikipédia!). Sauf que maintenant, à Hong Kong, comme dans plein d’autres pays, les savoirs se perdent, au profit du prêt-à-porter produit vite, en masse et pas cher. De nos jours d’ailleurs, la plupart des tailleurs de Hong Kong vous mesurent pour le folklore, mais votre tailleur/costume est produit dans des usines à Shenzhen, la coupe étant à peine ajustée pour vous aller à peu près. Rien à voir avec Savile Row.

As for Bonham Strand, I knew them before the conference. Actually, I was wearing my Bonham Strand little black jacket that day, and it was not even intentional 🙂 Hong Kong, back then, had heaps of very skilled tailors. It was a bit like the place-to-get-a-bespoke-suit (they even have their article on Wikipedia!). But nowadays, in Hong Kong, like in any other country, the knowledge and skills tend to disappear, to be replaced by mass cheaply produced clothes. Nowadays, most of the tailors in TST, would measure you for the folklore of it, but your suit will be produced in factories in Shenzhen, the templated cut being slightly adjusted to fit you. Miles away from Savile Row.

Et puis, Jong Lee a décidé d’essayer d’enrayer hémorragie en créant Bonham Strand qui propose des tailleurs/costumes sur-mesure faits par des tailleurs super expérimentés et doués (ceux qui restaient) qui forment aussi la nouvelle génération à ce magnifique métier. Et c’est pour ça qu’il y a 3 ans, quand avec mon mari nous avons décidé de nous faire faire des vestes sur-mesure, nous avons choisi Bonham Strand. Ça fait un moment d’ailleurs que je veux vous parler d’eux car nos vestes sont vraiment trop belles. J’espère pouvoir prendre quelques photos et vous proposer bientôt un article spécial sur les tailleurs de Hong Kong.

Then Jong Lee decided to try and cut the haemorrhage by creating Bonham Strand, that offers bespoke suits made by extremely talented tailors (the ones that were left). They will train also the new generation to this beautiful and difficult job. That is why 3 years ago, with my husband, when we decided to get bespoke jackets we chose them. It has been a while actually that I would like to talk to you about Bonham Strand because our jackets are so well made and beautiful. I hope to be able to take photos soon and write a special article about Hong Kong tailors.

En attendant, revenons à notre business circulaire. Bonham Strand est un modèle de business circulaire et durable car en plus de préserver un métier super riche, ils récupèrent aussi vos anciens costumes/tailleurs, les retaillent, et les redonnent aux moins fortunés, par exemple, à des personnes qui sortent de prison pour qu’elles puissent passer des entretiens et se réinsérer dans la société. Yeechoo est aussi en quelques sortes un modèle de business circulaire car les robes, dont l’utilisation est vraiment optimisée, trouveront un placard final et aimant pour finir leurs jours. H&M, euh…., H&M…. Alors…. Hum… Qu’est ce qu’ils font ici?

Meanwhile, let’s go back to our circular business conversation. Bonham Strand is a sustainable and somehow circular business, as they try to keep old skills in Hong Kong, but they also take back your old suit to alterate them to fit people that could not otherwise afford a bespoke suit. Like people coming out of jail, so that they can dress up for interviews and reintegrate in the society. Yeechoo is also somewhat a circular business, because the dresses usage is really optimized, and they will at the end find a loving and caring wardrobe. H&M,…, hum hum, So… H&M, what are they doing there? 

Ben en fait j’étais agréablement surprise de découvrir qu’H&M travaillait activement à améliorer leur image et leurs profits, à sauver la planète, en se dirigeant tout doucement vers un modèle de business plus durable. Déjà, H&M a décidé d’installer dans TOUS ses magasins des containers de récupération des vêtements usagés (si c’est pas indiqué, cherchez bien, car on nous a promis que c’était dans tous les H&M du monde). En échange de quoi, H&M vous offre un bon de réduction. Les vêtements sont ensuite triés, pour être soit redistribués à des associations, soit broyés et réutilisés en matière première pour produire des nouveaux vêtements H&M. Dans quelques années, H&M souhaite que 100% du coton utilisé provienne de source durable, soit de l’agriculture bio, soit d’anciens vêtements recyclés. Pour que les terrains actuellement pris par le coton puissent être utilisés pour des cultures plus essentielles, comme des légumes/céréales. En attendant, H&M étudie en parallèle la rentabilité faisabilité de plusieurs techniques innovantes, comme celle pour séparer les fibres de polyester et de coton, ou pour recycler tout en minimisant la consommation d’eau ou d’énergie.

Well I was pleasantly surprised to discover that H&M was actively working towards improving their image and profits, towards saving the planet, heading towards a more sustainable business pattern. Firstly, H&M has decided to install recycling collection boxes in all their shop to take back your old unwanted H&M clothes (if it is not signed, ask one of the salesman as we were promised that there were collection boxes in all their shops). In exchange of what, you get a voucher for the new collection. Clothes are then sorted out, to be either redistributed to charities, or grind and threaded into new fabrics that will be used for H&M new collections. In a few years, H&M targets that 100% of the cotton they use would come from sustainable organic farming or would be recycled cotton. The land could therefore be used for more important cultures, such as cereals or crops to feed the planet. In the meantime, H&M studies the profitability feasability of many more innovative techniques, such as one to separate polyester from cotton, or how to recycle using the minimum energy and water.

Après, même si on peut saluer ces initiatives, l’entreprise ne change pas de ligne directrice, et continue de produire une collection toutes les 6 semaines voire moins, et d’inciter le consommateur à toujours acheter plus à grand renfort de publicité. Alors que la solution, elle commence par là: REDUCE, Reuse, et seulement si les 2 autres d’avant ne marchent pas: alors Recycle…
After, even though all these initiatives are good, the company does not change its philosophy, and keeps producing one collection every 6 weeks or so, and keeps persuading the customer to always buy more with lots and lots of massive advertisement campaigns. Whereas the solution is meant to be: REDUCE, Reuse, and then only if the 2 first ones don’t work, then Recycle…

Si ça vous intéresse, d’autres marques proposent aussi de recycler vos vieux vêtement comme Patagonia, Esprit, Levi’s ou Bonobo. N’hésitez pas à laissez un petit commentaire si vous en connaissez d’autres 😉

If you are interested, some other brands already started to recycle your old clothes like Patagonia, Esprit, Levi’s or Bonobo. Do not hesitate to leave a comment if you know any more 😉

Très belle semaine à vous, et à très bientôt!! ❤ ❤ xx

I wish you a beautiful week, and talk to you very soon!! ❤ ❤ xx

Publicités

Un commentaire sur « Vers la possibilité d’un modèle circulaire? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s