Quoi de neuf en février?

Flyer: Redress

Alors déjà je vous souhaite à tous et toutes une très belle nouvelle année du singe 🙂 Ici on se souhaite « Kung Hei Fat Choy », j’ai oublié de redemander à ma prof de cantonais, mais je crois que c’est lié à l’argent, on se souhaite une année prospère 😉

First of all, I would like to wish you an amazing year of the Monkey 🙂 Here, you say « Kung Hei Fat Choy », I forgot to ask again my cantonese teacher, but I am pretty sure it mean « Prosperous Year », of course 😉

Et comme c’est la nouvelle année ici, et qu’il a fait super beau (quel plaisir Hong Kong quand les entreprises du Pearl River Delta ferment pendant le Nouvel An chinois, que l’air est frais et que le ciel est si bleu…) profitez en aussi pour vous lancer dans un grand ménage de printemps. Vous avez jusqu’à la fin de la semaine pour apporter tous les vêtements dont vous ne voulez plus au Showroom de Yeechoo (nous avions parlé de Yeechoo dans ce post). Redress refait une collecte ce mois-ci, j’étais au tri la dernière fois, et je peux vous assurer qu’ils font un travail extraordinaire! ❤ 🙂 Vous trouverez tous les détails dans le flyer du dessus.

And because it is the new year here and that the sun is shining (Hong Kong weather is beautiful usually during that time of the year, when the Pearl River Delta factories shut down), take the opportunity to sort out and clean up your wardrobe. You have up to the end of the week to bring your unwanted clothes to the Yeechoo showroom. Redress is doing an other collection this month, I was there last time when they sorted out the garments, and trust me they do an amazing job! ❤ 🙂

On reste à Hong Kong pour l’expo « Out to Sea, The plastic garbage project » au Hong Kong Science Museum, jusqu’à mercredi prochain, il faut absolument qu’on y aille ce week-end. Et ce n’est pas seulement à Hong Kong, ce sera très bientôt aussi à Marseille. Et on attend avec impatience le film « A Plastic Ocean ». Hong Kong a grandement besoin de tout ça…

We stay in Hong Kong for the exhibition « Out to Sea, The plastic garbage project » at the Hong Kong Science Museum, until next Wednesday, I absolutely have to go next week-end! And it is not only in Hong Kong, it will be held in Marseille very soon. We also wait impatiently for the movie « A Plastic Ocean ». Hong Kong really needs it…

Lire la suite

Vers la possibilité d’un modèle circulaire?

Ça y est la Hong Kong Fashion Week (enfin je dirais plutôt Fast Fashion Fair de ce que j’en ai vu) a commencé au Hong Kong Exhibition & Convention Center (Wanchai).

Here we go the Hong Kong Fashion Week is on (or I should say the Hong Kong Fast Fashion Fair from what I have seen) at the Hong Kong Exhibition & Convention Center (Wanchai).

Des milliers d’acheteurs du monde entier et de vendeurs (surtout d’Asie) réunis au même endroit, c’est l’occasion pour l’ONG Redress d’essayer de sensibiliser un peu cette audience aux problèmes environnementaux que pose l’industrie de la mode. En effet, l’industrie de la mode et du textile est la seconde plus polluante, après celle du pétrole.

Thousands and thousands of worldwide buyers and sellers (mostly from Asia) will be flowding to the HKCEC, it is therefore the chance for Redress to try and raise awareness amongst this audience about the environmental issues related to fashion. Indeed Fashion is the second most polluting industry in the world, just after oil.

Une conférence était donc organisée pour proposer aux acteurs de cette industrie des pistes de réflexion sur une alternative au modèle de business linéaire que l’on connait: On produit, on achète, on jette. Et pourquoi ne pas fermer cette boucle? Et récupérer et réutiliser les « déchets » comme matière premières?

A conference was therefore organized to speak about a possible alternative business model to the classical: Make, Take, Waste. Instead, why not closing the loop? Collect and recycle our clothing waste to reuse them as production material.

Pour illustrer cet exemple, la responsable chargée du développement durable chez H&M était présente (Hanna Hallin), ainsi que la co-fondatrice de Yeechoo (Shan Shan), le directeur de Bonham Strand (Jong Lee) et Christina Dean, de Redress. Autant j’imagine que vous connaissez tous H&M, autant j’imagine que Yeechoo, ou Bonham Strand ne vous dit pas grand chose si vous nous lisez de France.

H&M sustainable manager (Hanna Hallin), Yeechoo co-founder (Shan Shan), Bonham Strand CEO (Jong Lee) and Christina Dean from Redress were there. I imagine you all know H&M, but you might have probably never heard of Yeechoo, or Bonham Strand.

Lire la suite

Les EcoChic Design Awards 2015/16

Photo: Tim Wong / Redress, Designer: Amy Ward

Aujourd’hui une superbe surprise m’attendait dans la boite aux lettres: mon invitation pour le Grand Final des Ecochic Design Awards qui auront lieu mercredi prochain pendant la Hong Kong Fashion Week!!

Today, a great surprise was awaiting for me in the mail: my invitation to the Grand Final of the Ecochic Design Awards that will take place next wednesday during the Hong Kong Fashion Week!!

Vous vous rappelez, nous en avions parlé il y a quelques mois sur ce blog ici et ici. Les 10 finalistes ont du créer chacun une mini collection de 6 tenues pour le grand show final qu’ils présenteront devant, entre autres, la fondatrice de Fashion Revolution Orsola de Castro, l’excentrique et inspirante blogueuse Susie Bubble, ou encore de la rédactrice de mode du Elle Chine Stéphanie Zhuge qui font toutes partie du jury. Voici un petit aperçu de ce que les candidats nous ont concocté pour le grand jour présenté par la sublime top modèle et ambassadrice du concours: Bonnie Chen. Toutes les photos sont de Tim Wong/Redress.

Do you remember, we talked about them a few month ago on the blog, here and there. The 10 selected finalists had to design a small collection of 6 outfits for the big night. They will present their collection in front of the judges, like Fashion Revolution co-Founder Orsola de Castro, or the inspiring and creative famous blogger Susie Bubble, or Elle China Fashion Redactor Stéphanie Zhuge. Here are a little sneak peak of the amazing work the contestants have prepared for wednesday. The model is gorgeous Bonnie Chen, the Ecochic Design Awards ambassador. All photos are credit Tim Wong/Redress

Lire la suite

Le #30wears challenge et très belle année 2016 :)

Visuel/Graphics: Credit Redress

Je vous souhaite une merveilleuse année 2016, à vous, et à toute votre famille! Que 2016 soit une année très créative remplie de jolis projets pour vous 😉 J’en profite aussi pour vous remercier encore une fois d’être toujours plus nombreux à suivre notre aventure sur ce blog, merci aussi pour tous vos adorables commentaires, vous êtes un véritable moteur ❤ xx

I wish you a beautiful 2016 year, to you and all your family! May 2016 be a very creative year, full of exciting projects for you 😉 I also take this opportunity to thank you so much for being always more to follow our adventure, thanks a lot also for all your so nice comments, they are so motivating ❤ xxx

Et puis aussi….. Les soldes commencent aujourd’hui en France!!! Yeehaaaaa!!!! L’occasion de s’acheter tout plein de petits tops à 10 euros, whoop, whoop. Sauf que… 10 euros par ci par là, c’est toujours 10 euros en moins, et puis, il vient d’où ce top? Les soldes, c’est l’occasion géniale de vous parler du #30wears challenge d’Ecoage. Avant tout achat potentiellement compulsif/impulsif (si l’imprimé est un imprime zèbre ou fluo, l’achat a déjà toutes les chances de faire partie de la catégorie des achats impulsifs), posons nous cette question toute simple: Est-ce que je me vois porter ce vêtement au moins 30 fois dans ma vie? (Attention il y a un piège, cela sous-entend aussi que le vêtement est de qualité suffisante pour résister à 30 machines… 😉 ) Si la réponse est « oui », alors le vêtement a toute sa place dans votre garde-robe, si la réponse est « non » ou « pas sûr », alors autant le laisser sur son cintre (ou en boule dans le bac).

And also…. The sales are starting today in France (and are often on all year round in other countries, so the following applies too 😉 )!! Yeahhaaa!! This is the opportunity to buy lots of little 10 euros tops, whoop, whoop. Except that… 10 euros here, 10 euros there, it is still 10 euros less in the wallet. And actually where is this top coming from? The sales it is the great opportunity also to talk about the #30wears challenge from Ecoage. Before any potentially impulsive purchase (if the top has zebra or fluo prints, the purchase has high chances to belong to the category of the impulsive purchases), ask yourself: Would I wear it at least 30 times? (Be careful there is a trap, as it also means that your item of clothing is of sufficient quality to resist to 30 washes… 😉 ) If the answer is « yes », this item is more than welcome in your wardrobe, but if the answers is « no » or « not so sure », then you might as well leave it on its hanger (or rolled into a ball in the big basket on the floor).

Lire la suite

6 mois après, on en est où? Le bilan financier

Steve porte son T-shirt Strathcona en mérinos, et Vivi son mini cardigan Coppelia aussi en mérinos, au miroir d’eau de Bordeaux. Le mérinos est parfait pour la demie-saison 🙂

[Steve wears his merino Strathcona Tshirt, and Vivi her mini Coppelia cardi, also in merino, they are playing with Bordeaux water mirror. Merino is the perfect material for spring and fall 🙂 ]

Il y a quelques semaines, je vous parlais du bilan de notre aventure 6 mois après, et de l’impact super positif que ce boycott a eu sur nos vies. Aujourd’hui, j’aimerais m’attarder un peu plus longuement avec vous, plus pragmatiquement, sur l’aspect financier. Parce que pour beaucoup de ménages, les fins de mois ne sont pas toujours simples. Et que cet aspect est primordial.

A few weeks ago, I was telling you about the very positive impact this adventure/boycott had on our lives. Today I would like to talk a bit more about the financial side of it. Because for many households, the end of the months are not always easy, and that this aspect is very important too. 

En moyenne, en France, il semblerait que l’on dépense chaque année 616 euros/habitant en habillement (Source:INSEE), ça veut dire qu’une famille moyenne de 3 comme nous dépenserait 1848 euros/an en habillement, hors chaussures (ça en fait des T shirts H&M à 10euros!). Et nous alors qu’est ce qu’on a dépensé en 6 mois? On a dépensé 372 euros pour les fringues maison soit 40% du budget moyen français.

In average, a French person spends about 616 euros / year in clothes (shoes excluded). It means that for an average family that counts 3 persons like us, the yearly expense for clothes would be about 1848 euros/year (it represents quite a few 10 euros/ each H&M Tshirts!). So what did we actually spend over the past 6 months? We spent 372 euros for all our handmade clothes, or 40% of an average French budget.

Lire la suite

6 mois après, on en est où?

Voilà maintenant 6 mois que j’ai commencé ce blog. 6 mois que nous n’achetons plus dans les grandes enseignes, 6 mois que nous ne nous habillons qu’avec ce que nous avons, ce que nous trouvons d’occasion, ou ce que je couds pour ma famille. J’aimerais aujourd’hui faire avec vous un petit bilan à mi-parcours.

Déjà un grand merci à vous qui êtes toujours plus nombreux à venir visiter ce blog, merci pour vos commentaires et encouragements! Vous êtes entre 100 et 300 par jour à venir vous promener par ici et rien ne peut me faire plus plaisir que de vous lire, et réaliser que c’est possible à notre niveau à tous de changer, un petit peu, le monde dans lequel on vit ^^ 

Pourquoi je pense que la couture peut changer notre mode de consommation:

Lire la suite

Last Week Tonight with John Oliver: Fast Fashion

Un petit peu d’humour pour le week-end avec John Oliver pour ceux qui comprennent l’anglais. J’aime beaucoup cet humoriste, derrière son show super marrant il traite de vrais problèmes et fait « subtilement » passer pas mal d’info:

A bit of humour for the week-end with the super funny John Oliver. Really like this comedian, behind the humour of his show, he addresses real problems, and « subtly » gives lots of info:

Lire la suite

Marks & Spencer, grande enseigne modèle?

(Photo © Marks&Spencer)

Hier, M&S annonçait leur collaboration avec Livia Firth dont on avait parlé dans un précédent post lors de la London Fashion Week. S’associer avec Livia Firth, c’est un peu LE ticket pour être estampillé « Marque éthique, mode durable et responsable ». Livia Firth est incontournable dans le monde de la mode écolo-éthique. Elle est très connue pour ses positions contre la Fast Fashion, et pour autant, là elle s’associe avec une marque, qui de l’extérieur, ne semble pas bien différente de GAP, Zara, Tex ou H&M. Oui mais, en fait non.

Yesterday M&S announced their collaboration with Livia Firth (who we already talked about, during LFW). Partnering with Livia Firth it is the winning ticket to be classified as an ethical and sustainable fashion name. When it comes to green responsible ethical eco-fashion, Livia Firth is everywhere. She is very famous for her opinions against Fast Fashion, and yet, today she is partnering with a huge fashion label, that does not look that different from GAP, Zara, Tex or H&M from the outside. Yes, but actually no, they are quite different.

J’ai commencé à m’intéresser particulièrement à M&S quand ma copine qui est chargée de trouver les usines de fabrications adéquates en Asie pour une grosse enseigne suédoise – Oui j’ai une copine qui fait ça et on s’entend super bien 😉 – m’a dit qu’ils étaient bien plus en avance que ce que l’on pourrait penser. Et elle m’a envoyé le lien vers une vidéo qui présente Brandix, la toute première usine textile eco-friendly, implantée au Sri-Lanka, à Seeduwa. Et c’était il y a 7 ans. Sa marque ne peut pas utiliser ses services, car elle a été construite en partenariat avec M&S.

I started to get interested into M&S when a friend of mine, responsible of sourcing the right factories in Asia for a big swedish label – Yes she is my friend and we get along really well 😉 – told me that brands like M&S were much more ahead of the game than what we could think. She sent me the link to a video that presents Brandix, one of the first eco-friendly garment factories, based in Sri-Lanka, in Seeduwa. And it was 7 years ago. Her brand cannot use the services of this factory, because it was built in partnership with M&S. 

Lire la suite

Londres, capitale de la mode éthique et durable?

Photo © Charity Fashion Live Rachel Manns

Depuis que j’ai commencé ce blog j’ai de plus en plus l’impression que Londres est le centre névralgique de la mode éthique et durable. Aujourd’hui, c’est le dernier jour de la London Fashion week SS16, et alors que le monde (de la mode) entier regarde en direction de la capitale britannique, de nombreuses initiatives ont fusé pour promouvoir une nouvelle mode et un nouveau mode de consommation, plus durable et plus respectueux des gens et de la planète.

Ever since I started this blog, I feel like London is the center of ethical and sustainable Fashion. Today is the last day of the London Fashion Week SS16, and while the whole (fashion) world looks in the direction of the British capital, plenty of initiatives have been taken to promote a new fashion and a new way of consuming. More sustainable and more respectful towards people and the planet.

Ma préférée, c’est le super fun Charity Fashion Live (http://www.charityfashionlive.com/) organisé par la styliste pleine de peps Emma Slade Edmondson. Le challenge, c’est de reconstituer des looks tout fraîchement sortis du catwalk en n’utilisant que les fringues du magasin OXFAM dans lequel elle se trouve. Franchement, j’adore! Le but est similaire à celui de Redress (voir mon article précédent), c’est de continuer à vous faire aimer des vêtements qui existent déjà (faible empreinte carbone comparé à du vêtement neuf) et de vous démontrer qu’il n’y a pas besoin de casser la tirelire, ni de toujours acheter plus, pour avoir un look super pointu et tendance.

My favorite one is the super exciting Charity Fashion Live event, organized by the super dynamic and fun stylist Emma Slade Edmondson. The challenge is to try and duplicate some of the looks freshly out of the catwalk using only clothes and accessories from an OXFAM shop. Honestly? I love it!! The whole point of this is similar to what Redress does (refer to my previous article). It is to encourage people to keep loving and caring about clothes that have already been produced (Low carbon footprint). And demonstrate that you do not need a huge purse, or to buy a lot to get an edgy, trendy and stylish look.

Lire la suite

Trie ta garde-robe et tu seras heureux :)

A l’origine c’est parti d’une discussion avec ma très bonne copine Perrine (@atelierlasauvage) que vous connaissez sûrement car c’est une ancienne de la blogosphère couture (et puis elle est super douée aussi). Elle me racontait qu’en ce moment elle ne jurait que par le bouquin de Marie Kondo sur la magie du rangement. Pour faire court, apparemment tu ne gardes que ce « qui te met en joie ». Bon j’imagine qu’on garde aussi ce qui est nécessaire, car je ne pense pas ressentir de la joie en voyant la serpillère ou l’aspirateur, mais pour autant, ils ont leur utilité.

Initially, it all started from a discussion with my amazing friend Perrine (@atelierlasauvage) that you have to know, even if she blogs in French, as she is very well known in the French sewing blogosphere, and very talented. She was telling me that lately, she reorganized her whole flat thanks to the great book of Marie Kondo about the benefits of tidying. Basically the concept is quite simple. You only keep what « overwhelms you with joy ». I assume you also get to keep what is necessary because I never felt my heart was racing in front of the mop or a vaccum cleaner, yet they have a certain usefulness.

Cette idée m’a du coup trotté dans la tête ces derniers jours, surtout qu’on habite à 3 dans un 4 pièces de 60m2 (oui à Hong Kong, ils casent facile 3 chambres dans 60m2) mal agencé, en climat semi-tropical avec une propension à la moisissure en hiver…

This idea was in the back of my mind these past few days, especially because we live in a 600sqf 3 bedrooms apartment (yes in Hong Kong, they easily fit 3 bedrooms in 600sqf), with a bad layout, in a sub-tropical humid climate where everything tends to mold in winter…

Et je m’étais inscrite pour donner un coup de main à Redress après la Miele Keep Caring Clothing drive ce début de semaine. Techniquement, on ne peut pas dire que j’aie extrêmement aidé comme je ne pouvais venir qu’en fin d’aprem avec mon boulot, mais ça a définitivement fini de me convaincre.

And earlier this week, I volunteered to give a hand to Redress after their Miele Keep Caring Clothing drive. Technically, we cannot say that I actually helped a lot as I could only come mid-afternoons, after my work, but it definitely convinced me I had to do something as well about my own wardrobe.

Lire la suite