Sweatshop Deadly Fashion – Saison 2

(Extrait de/Extract from Sweatshop Deadly Fashion – Saison/Season 2)

Il y a à peu près un an, je vous parlais de cette émission de téléréalité norvégienne où de tou(te)s jeunes blogueu(rs)ses de mode étaient envoyés au Cambodge, histoire de voir comment les habits qu’ils promouvaient sur leur blog étaient fabriqués.

One year ago, I was telling you about this norvegian TV reality program where young fashion bloggers were sent to Cambodia to see how the clothes they promote were made.

Au vu du succès énorme de cette « première saison » (plus de 4 millions de chargements), la chaine APTV a tourné une seconde saison dont voici le trailer et vous pouvez trouver gratuitement les 5 épisodes (10min chacun, et je n’en ai vu que 4!) sous-titrés en anglais sur leur site internet.

After the massive success of « Season 1 » (more than 4 millions downloads), the TV channel APTV shot a second season, that you can watch for free on their website (5 10min episodes, but I only found 4!). Here is the trailer:

Lire la suite

Publicités

Les EcoChic Design Awards 2015/16

Photo: Tim Wong / Redress, Designer: Amy Ward

Aujourd’hui une superbe surprise m’attendait dans la boite aux lettres: mon invitation pour le Grand Final des Ecochic Design Awards qui auront lieu mercredi prochain pendant la Hong Kong Fashion Week!!

Today, a great surprise was awaiting for me in the mail: my invitation to the Grand Final of the Ecochic Design Awards that will take place next wednesday during the Hong Kong Fashion Week!!

Vous vous rappelez, nous en avions parlé il y a quelques mois sur ce blog ici et ici. Les 10 finalistes ont du créer chacun une mini collection de 6 tenues pour le grand show final qu’ils présenteront devant, entre autres, la fondatrice de Fashion Revolution Orsola de Castro, l’excentrique et inspirante blogueuse Susie Bubble, ou encore de la rédactrice de mode du Elle Chine Stéphanie Zhuge qui font toutes partie du jury. Voici un petit aperçu de ce que les candidats nous ont concocté pour le grand jour présenté par la sublime top modèle et ambassadrice du concours: Bonnie Chen. Toutes les photos sont de Tim Wong/Redress.

Do you remember, we talked about them a few month ago on the blog, here and there. The 10 selected finalists had to design a small collection of 6 outfits for the big night. They will present their collection in front of the judges, like Fashion Revolution co-Founder Orsola de Castro, or the inspiring and creative famous blogger Susie Bubble, or Elle China Fashion Redactor Stéphanie Zhuge. Here are a little sneak peak of the amazing work the contestants have prepared for wednesday. The model is gorgeous Bonnie Chen, the Ecochic Design Awards ambassador. All photos are credit Tim Wong/Redress

Lire la suite

Last Week Tonight with John Oliver: Fast Fashion

Un petit peu d’humour pour le week-end avec John Oliver pour ceux qui comprennent l’anglais. J’aime beaucoup cet humoriste, derrière son show super marrant il traite de vrais problèmes et fait « subtilement » passer pas mal d’info:

A bit of humour for the week-end with the super funny John Oliver. Really like this comedian, behind the humour of his show, he addresses real problems, and « subtly » gives lots of info:

Lire la suite

Marks & Spencer, grande enseigne modèle?

(Photo © Marks&Spencer)

Hier, M&S annonçait leur collaboration avec Livia Firth dont on avait parlé dans un précédent post lors de la London Fashion Week. S’associer avec Livia Firth, c’est un peu LE ticket pour être estampillé « Marque éthique, mode durable et responsable ». Livia Firth est incontournable dans le monde de la mode écolo-éthique. Elle est très connue pour ses positions contre la Fast Fashion, et pour autant, là elle s’associe avec une marque, qui de l’extérieur, ne semble pas bien différente de GAP, Zara, Tex ou H&M. Oui mais, en fait non.

Yesterday M&S announced their collaboration with Livia Firth (who we already talked about, during LFW). Partnering with Livia Firth it is the winning ticket to be classified as an ethical and sustainable fashion name. When it comes to green responsible ethical eco-fashion, Livia Firth is everywhere. She is very famous for her opinions against Fast Fashion, and yet, today she is partnering with a huge fashion label, that does not look that different from GAP, Zara, Tex or H&M from the outside. Yes, but actually no, they are quite different.

J’ai commencé à m’intéresser particulièrement à M&S quand ma copine qui est chargée de trouver les usines de fabrications adéquates en Asie pour une grosse enseigne suédoise – Oui j’ai une copine qui fait ça et on s’entend super bien 😉 – m’a dit qu’ils étaient bien plus en avance que ce que l’on pourrait penser. Et elle m’a envoyé le lien vers une vidéo qui présente Brandix, la toute première usine textile eco-friendly, implantée au Sri-Lanka, à Seeduwa. Et c’était il y a 7 ans. Sa marque ne peut pas utiliser ses services, car elle a été construite en partenariat avec M&S.

I started to get interested into M&S when a friend of mine, responsible of sourcing the right factories in Asia for a big swedish label – Yes she is my friend and we get along really well 😉 – told me that brands like M&S were much more ahead of the game than what we could think. She sent me the link to a video that presents Brandix, one of the first eco-friendly garment factories, based in Sri-Lanka, in Seeduwa. And it was 7 years ago. Her brand cannot use the services of this factory, because it was built in partnership with M&S. 

Lire la suite

Londres, capitale de la mode éthique et durable?

Photo © Charity Fashion Live Rachel Manns

Depuis que j’ai commencé ce blog j’ai de plus en plus l’impression que Londres est le centre névralgique de la mode éthique et durable. Aujourd’hui, c’est le dernier jour de la London Fashion week SS16, et alors que le monde (de la mode) entier regarde en direction de la capitale britannique, de nombreuses initiatives ont fusé pour promouvoir une nouvelle mode et un nouveau mode de consommation, plus durable et plus respectueux des gens et de la planète.

Ever since I started this blog, I feel like London is the center of ethical and sustainable Fashion. Today is the last day of the London Fashion Week SS16, and while the whole (fashion) world looks in the direction of the British capital, plenty of initiatives have been taken to promote a new fashion and a new way of consuming. More sustainable and more respectful towards people and the planet.

Ma préférée, c’est le super fun Charity Fashion Live (http://www.charityfashionlive.com/) organisé par la styliste pleine de peps Emma Slade Edmondson. Le challenge, c’est de reconstituer des looks tout fraîchement sortis du catwalk en n’utilisant que les fringues du magasin OXFAM dans lequel elle se trouve. Franchement, j’adore! Le but est similaire à celui de Redress (voir mon article précédent), c’est de continuer à vous faire aimer des vêtements qui existent déjà (faible empreinte carbone comparé à du vêtement neuf) et de vous démontrer qu’il n’y a pas besoin de casser la tirelire, ni de toujours acheter plus, pour avoir un look super pointu et tendance.

My favorite one is the super exciting Charity Fashion Live event, organized by the super dynamic and fun stylist Emma Slade Edmondson. The challenge is to try and duplicate some of the looks freshly out of the catwalk using only clothes and accessories from an OXFAM shop. Honestly? I love it!! The whole point of this is similar to what Redress does (refer to my previous article). It is to encourage people to keep loving and caring about clothes that have already been produced (Low carbon footprint). And demonstrate that you do not need a huge purse, or to buy a lot to get an edgy, trendy and stylish look.

Lire la suite

Mais que deviennent nos vieux vêtements?

(Photo extraite du film Unravel de Meghna Gupta / Photo taken from the Unravel movie from Meghna Gupta © Unravel)

Avertissement au lecteur: Attention cet article est bourré d’info, d’actu et de liens et à la fin il y a même des patrons gratuits! 😉

Warning for the readers: Be careful this post is filled with info, news and links, and at the end you’ll even find some free patterns to download! 😉

L’autre jour, je recevais un email de Christina Dean de Redress qui me demandait si je serais disponible dans 2 semaines pour donner un coup de main après la collecte de vêtements usagés qu’ils organisent du 7 au 11 septembre auprès des employés d’une vingtaine de grosses entreprises partenaires. Le ‘keep caring clothing drive’, en partenariat avec Miele, l’électroménager que tout le monde rêve d’avoir mais que personne ne peut se payer ;P

The other day, I received an email from Christina Dean from Redress that was asking if I would be available in a couple of weeks to give a hand after the old clothing collection they are organizing from the 7th til the 11th of September amongst the employees of about 20 corporate partners. The ‘Keep caring clothing drive’, in partnership with Miele, the brand of household appliances that everybody dreams to have, but that no one can afford ;p

CLOTHING DRIVE REDRESS

(Poster éducatif de Redress – Educative poster from Redress)

Le but est de collecter les vêtements dont les employés ne veulent plus, de les trier, d’en redonner une partie aux associations locales, et de garder une autre partie pour la « Secondhand pop-up shop » que Redress organise du 22 au 24 septembre à Wanchai, Hong Kong. C’est en partie comme ça que l’organisation se finance.

The purpose is to collect all the unwanted garments, sort them out, then give one part to local charities, and keep the other part for the « Secondhand Pop-up shop » that Redress organizes the 22-24th September in Wanchai, Hong Kong. The profits will help financing the NGO. 

Lire la suite

Detox My Fashion

Tout arrive un peu en décalage à Hong Kong, mais j’ai enfin pu me procurer le dernier Newsweek qui traite dans un dossier de plusieurs pages de la « Toxic Fashion ».

L’article parle d’une province en Inde, autrefois agricole, qui a connu un boom industriel incroyable il y a 20 ans, quand les investisseurs étrangers ont décidé d’y implanter de nombreuses usines textiles, principalement des teintureries, avec les conséquences désastreuses que ça a eu sur l’environnement. Les teintureries ont besoin de beaucoup d’eau pour fonctionner, et en rejettent tout autant, dans les rivières, après l’avoir souillée avec des produits chimiques et autres métaux lourds. Non on ne teint plus les textiles avec du thé, du curcuma, du chou rouge ou des cochenilles écrabouillées…

Outre les 400 tonnes de poissons morts qu’ils ont retrouvés au fond de la rivière quand ils ont drainé le barrage, l’article parle des petits fermiers, qui autrefois, pouvaient vivre de leur production, mais qui, à présent, sont obligés de compter sur l’eau de pluie, pour espérer irriguer leurs cultures, sans les tuer. L’article mentionne aussi l’opacité en matière de sous-traitance, de contrôles du respect des règles environnementales en Inde, la corruption qui y est associée, la difficulté de faire appliquer la loi (avec des ateliers mobiles illégaux de teinture textile) et plus globalement comment les pays occidentaux (les USA en ligne de mire) ont pollué les pays en voie de développement. On sait bien le désastre environnemental que ça crée, mais ça va, c’est pas chez nous… L’article est long, complet, argumenté même si parfois il faut s’accrocher avec l’anglais ou les noms indiens, mais somme toute très intéressant. Il a aussi le mérite de soulever un autre problème lié au secteur du textile que celui des sweatshops, celui de la toxicité des produits utilisés et du traitement des eaux usées.

Lire la suite

Les jeans 1083 « Made in France »

1083 - poche avant rivets - christophelevet.fr

En cette période où les médias parlent sans cesse du problème des éleveurs en France, de leur difficulté à boucler leurs fins de mois au prix où on leur achète leur viande/leur lait, il me semblait fort à propos de faire un petit article sur du Made in France. Vous vous en doutez par contre (le titre de ce post vous glissant un subtil indice) il ne s’agira pas de nourriture, il s’agira de textile. Tiens c’est surprenant ça.

Il y a quelques semaines, je vous parlais du démantèlement des Atelières (l’un des derniers ateliers de lingerie haute-couture de France), qui m’avait brisé le cœur (leur liquidation était l’une des raisons d’ailleurs pour lesquelles j’ai commencé ce blog), cette semaine, ça va être beaucoup plus léger, car il s’agit d’une vraie petite success story à la française, celle de la marque 1083 😀

Lire la suite

The Ecochic Design Awards

[English translation available at the end between brackets]

Vous aimez Project Runway? Vous allez a-do-rer les Ecochic Design Awards! Les Ecochic Design Awards, organisés par Redress, c’est un concours de mode ouvert à tous les jeunes créateurs d’Asie et d’Europe, mais pas n’importe quel concours de mode. Aux Ecochic Design Awards, il ne s’agit pas seulement de récompenser le créateur qui a fait la plus belle collection, ou la collection la mieux faite, l’aspect environnemental est fondamental! Il s’agit de produire une mini-collection (présentée lors de la Hong Kong Fashion Week en janvier) qui ait l’impact le plus faible sur l’environnement. Par exemple en recyclant des « déchets » textiles, ou en utilisant des techniques de design comme celle du « Zero-waste » (Zéro déchet).

 

La technique du Zero-Waste, pour la mathématicienne que je suis (mais pas que!) est absolument passionnante, il faut imbriquer les formes du patron de façon à ne générer que très peu (ou pas du tout) de chutes lors de la production du vêtement. Je vous encourage à googler « Zero-waste fashion », c’est impressionnant ce que certains designers arrivent à faire, comme Carlos Villamil, Zandra Rhodes (qui a fait une collection avec People Tree: encore eux!)  ou la designeuse néo-zélandaise Holly McQuillan. D’ailleurs, très bientôt elle va mettre en opensource les patrons de 7 pièces zero-waste sur le site Make Use. On y retrouvera robe, pantalon (je suis curieuse de voir comment elle le fait celui-ci!), veste et bien sûr un kimono, le vêtement qui n’a pas quitté les blogueuses françaises de l’été!

Lire la suite

The true cost

Le génial documentaire que tout le monde devrait absolument voir. On a été captivés pendant 92 minutes. Évidemment en 92 minutes, impossible de traiter profondément tous les problèmes liés au mode de consommation actuel mais toutes les bonnes questions sont posées. Toutes les pistes de réflexion sont données au spectateur pour que son expérience shopping ne soit plus jamais la même.

Ce docu il a été fait par Andrew Morgan, et j’ai vraiment beaucoup aimé son style. Il ne bourre pas le crâne du spectateur comme un Michael Moore, du coup, son documentaire n’en est que plus efficace. Mais il aborde tous les problèmes liés à l’industrie du textile: la production du coton, du textile en général, les problèmes environnementaux et sanitaires qui en découlent, les conditions de travail des ouvriers du textile, la dangerosité de leur job, l’insalubrité des locaux, l’insuffisance de leurs salaires, la surconsommation, l’appauvrissement des occidentaux à qui on fait croire que consommer ça rend heureux, les montagnes de déchets textiles et plus globalement aussi les limites du système capitaliste actuel et la nécessité de complètement repenser le modèle économique pour le bien de tous, pour les humains, pour les générations futures et pour la planète. Je vous invite vraiment à jeter un coup d’œil au trailer:

Juste une mise en garde, certains passages du film sont très durs (images après l’effondrement du Rana Plaza, ou pendant les manifestations sanglantes au Cambodge), on a pas l’habitude de montrer ce genre d’image en France, et j’aurais aimé être informée avant.

Vous pouvez trouver plus d’info sur le film sur leur site internet: http://truecostmovie.com/ ainsi que le télécharger (en anglais). Si vous allez sur le site de People Tree, vous pourrez bénéficier d’une réduction de 50% (ce qui ramène à $4.99 / 4.50euros). People Tree c’est un peu l’Ekyog du Royaume-Uni (merci beaucoup à ma copine Mrs Monkey qui habite au Royaume-Uni de m’en avoir parlé!) et la PDGère que l’on voit beaucoup dans le docu a l’air d’être une femme engagée extra! Tout comme Christina Dean que l’on voit aussi dans le reportage (Redress) ainsi que Livia Firth (Eco Age) et Lucy Siegle à laquelle je me suis identifiée au début, quand elle parlait de toute sa garde-robe, et de rien qui finalement n’allait ensemble. Stella McCartney intervient aussi dans le film, et je pense qu’elle dit la chose qui m’a le plus marqué: l’industrie de la mode est au service du consommateur, et non pas l’inverse, sans les consommateurs, elle n’est rien. Il ne faut donc pas oublier que c’est donc par nous tous et par nos choix que le changement viendra…