Être enceinte et préparer l’arrivée de bébé: bien choisir ses vêtements (1)

Voici un article que je voulais écrire depuis un moment, car « forte » de mes 2 grossesses et 2 petites filles, je me suis rendue compte qu’il y avait un très gros décalage entre ce dont on pense qu’on aura besoin, et ce dont on aura en effet besoin.

C’est particulièrement vrai pour la première grossesse. On ne sait pas à quoi s’attendre et on veut être sûres que l’on ne manquera de rien. Les marques et les vendeuses sont alors en général assez fortes pour nous faire croire que nous avons besoin de 40000 choses. En réalité l’arrivée de bébé, si on se débrouille bien ne nécessite que peu d’investissement.

Déjà, parlons de la grossesse. Le corps change énormément au fil des mois et rapidement on se sent a l’étroit. Avant de faire chauffer la carte bleue, voici quelques conseils que j’ai suivis pour mes 2 grossesses :

  1. Appeler toutes ses copines ou ses sœurs pour récupérer leurs vêtements de grossesse, en général on connaît toujours quelqu’un (surtout dans la trentaine) qui fait la même taille, qui a eu un bébé et qui sera ravie de faire de la place dans son armoire. J’ai eu particulièrement de la chance car j’ai eu une copine et une sœur 😉 ;
  2. Attendre avant d’acheter. Le corps change énormément et c’est difficile d’anticiper sa prise de poids ou l’effet des hormones. Certaines gagneront 2 bonnets de soutien-gorge rien qu’à la vue du test positif, d’autres s’en sortiront juste avec un gros bidou. Pour ma part on m’avait donné un jeans et un leggings en 36 que je n’ai jamais réussi à remplir au niveau du ventre même à 9 mois (j’ai eu 2 petits bébés de 3kg) ;
  3. Faire un grand tri de sa garde-robe. Beaucoup de vêtements amples ou stretch pourront être utilisés jusqu’à 5 voire 6 mois de grossesse (ou même jusqu’à la fin! Voir le cas de la robe rectangle plus bas). Si les fesses ne bougent pas trop on peut souvent même prolonger la vie de son jeans stretch préféré en utilisant l’astuce de l’élastique. C’est tout simple, c’est un gros bout d’élastique avec d’un côté une boutonnière, de l’autre un bouton. On boutonne le côté boutonnière avec le bouton du jeans, et on passe le bouton de l’élastique dans la boutonnière du jeans. On cache le tout avec une blouse ample ;
  4. Après 5-6 mois (voire avant pour les 2èmes grossesses), souvent les hauts deviennent trop courts pour cacher le ventre et c’est là où il faut bien réfléchir pour acheter les pièces qui nous accompagneront le 2ème et le dernier trimestre. La première question c’est quelle saison ce sera. Et après investir dans des intemporels de bonne qualité, et privilégier la superposition (pour s’adapter à tous les temps). Par exemple, t-shirt de grossesse + cardigan oversize qui pourra être utilisé après la grossesse ;
  5. Pour la qualité, c’est super important car l’idée c’est de se faire une garde-robe capsule et donc les pièces passeront leur vie soit portées, soit dans la machine. Isabella Oliver c’est ma marque préférée. J’adore la coupe, le confort, et les pièces n’ont pas bougé après 2 voire en fait 4 grossesses car je les ai prêtées. Seraphine (la marque de la duchesse de Cambridge lol) c’est pas mal mais un peu surfait. Les fringues se sont boulochées et distendues un peu. Bon j’imagine que Kate n’a jamais eu ce problème 😄 . En France il y a aussi Envie de Fraises qui est très bien de ce que j’en ai entendu (et 100% made in France), mais ils ne sont pas distribués à Hong Kong. Si vous projetez d’avoir plusieurs enfants, je ne saurais que trop vous conseiller d’avoir des pièces de qualité. Dans l’absolu par contre, le jeans peut être de chez H&M car en général on lave moins les bas;
  6. Pour exemple, voici ce que j’avais pour ma première grossesse (bébé né en novembre ici, donc l’équivalent d’un 3ème trimestre en été en France) : un short intemporel noir super bien coupé avec ceinture jersey sur le ventre + 1 jupe en jeans reçue + un jeans reçu (jamais porté) + un leggings ¾ genre yoga, ajustable (ça c’est trop top l’élastique ajustable, et le leggings c’est vraiment le must) + une robe t-shirt crème en jersey Isabella Oliver (ma marque préférée, chère mais les fringues ne bougent pas alors qu’elles sont lavées quasi tous les jours) + une robe Seraphine qui a plus souffert + une autre robe plus habillée (mais pas trop) en jersey bleu marine pour les sorties Isabella Oliver (cette robe fourreau jersey était portée habillée avec des talons, et relax avec des tennis genre Veja) + 3 t-shirts (un noir, un gris, un rayé) + une robe rectangle noire pas de grossesse (voir plus bas) ;
  7. Et pour ma 2ème grossesse (bébé né en février ici, donc l’équivalent d’un 3ème trimestre demi-saison en France) : Le short noir réutilisé (avec des collants parfois, roulés pour pas écraser le bidou) + le leggings réutilisé + un nouveau leggings long + un jeans stretch pas de grossesse mais utilisé avec un élastique + une robe marinière grossesse/allaitement Seraphine pour remplacer la robe crème (jamais récupérée snif) + la robe habillée réutilisée (portée avec un cardigan cette fois-ci) + des cardigans/sweat/kimonos oversizes (pas de grossesse) avec des ceintures ou pas + les 3 t-shirts réutilisés + une robe en jeans cousue large Merchant & Mills (pas de grossesse, juste avec une coupe large) + la robe rectangle (voir plus bas);
  8. J’ai conscience que quand on aime les vêtements, ça peut paraître ennuyeux. Ce que je me suis dit, c’est que c’était un peu du gâchis d’investir dans 40000 vêtements que je ne porterai que 2 ou 3 fois dans ma vie (si on en fait un 3ème mais on n’y est pas du tout là lol), et que c’était plus intelligent d’investir dans des accessoires plaisir, comme des chaussures, des bijoux ou un sac pour donner différentes vies aux tenues. On ne voudrait pas quand même se frustrer en étant enceinte… 😄

Et pour celles qui ont le courage de coudre leurs vêtements de grossesse (ce n’était pas mon cas, à la vitesse où je couds, bébé serait né avant que j’aie fini. Je n’ai cousu que ma robe ample Merchant & Mills, portable à la cool même après bébé, et le cardigan oversize Esme, pareil, portable après bébé), quasiment toutes les marques s’y sont mises avec des tutos sur les blogs de « pattern hack » pour s’adapter au ventre rond (quasiment toutes les créatrices ont eu des bébés récemment, comme Lisa Comfort de Sew Over It, ou Charlotte Hintzen de By Hand London). Voici une sélection non exhaustive :

En général les hauts doivent être simplement froncés ou rallongés, et pour les bas, la taille doit être descendue, élargie et une bande de jersey élastique rajoutée.

*************

Le cas de la robe rectangle :

Alors ça, c’est ma robe chouchoute, enceinte ou pas. Très style épuré à la Angelina Jolie. Il s’agit de la robe la plus simple du monde : un grand rectangle au-dessus du genoux et assez large pour accueillir le gros ventre, 2 trous amples pour les bras, un trou pour la tête, et c’est tout ! Le secret : la matière. Choisir un jersey fin et fluide qui tombe bien, la mienne est en modal, d’une douceur hallucinante. Je la porte aussi bien en été avec des sandales vives, qu’en hiver avec des ballerines et un cardigan ou une veste en jeans. C’est le design le plus simple du monde mais le plus efficace, tant est qu’on a trouvé la matière parfaite. Ce design rectangle est ce qu’on peut appeler un design « zero-waste », vous pourrez retrouver une autre proposition de design zero-waste dans le livre « Slave to Fashion ».

***************

Très bonne grossesse et on se retrouve très bientôt avec la suite de l’article : Préparer l’arrivée de bébé !

❤ ❤ xxx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s