La magie du crowdfounding :)

[Photo du carré Pas de Deux de Petitjean Paris, qui propose une ligne en soie hyper canonissime Made In France avec des détails sublimes.  Avec une première collection qui s’inspire en plus du Jura (je suis de Franche-Comté), impossible pour moi de ne pas les financer. Leur campagne sur Kickstarter a été un succès, et vous pouvez à présent retrouver leur collection sur leur site.]

La semaine de Fashion Revolution s’achève tout juste, et j’ai pu me rendre compte via le Makers x FashRev challenge qu’il y avait vraiment un engouement pour la consommation raisonnée, réfléchie et responsable. Que vous débordiez d’idées géniales pour faire durer vos vêtements préférés et tirer le maximum de vos coupons.

Bref, on est super nombreux sur cette blogosphère à vouloir consommer moins et mieux. Ce qui est merveilleux, c’est que de nos jours, on peut très facilement encourager les initiatives qui vont dans ce sens grâce au Crowdfounding (Financement participatif).

Je suis ferme partisane de la croissance verte. Je suis persuadée et convaincue que le développement économique peut se faire en harmonie avec la planète. Qu’il ne faut pas revenir en arrière, mais au contraire aller plus loin grâce à nos nouvelles connaissances. Que l’agriculture devienne plus propre tout en gardant des bons rendements grâce aux connaissances acquises sur la biodiversité et les écosystèmes (apparemment nos connaissances doubleraient tous les 5 ans!). Que les énergies renouvelables se développent et puissent un jour nous suffire. Que l’on invente des avions qui n’utilisent plus d’énergie fossile. La France, pays qui déborde de savoir-faire et d’excellentes écoles/universités devrait mettre le paquet là dessus. Je rêve d’un homme politique qui en fera son programme. Notre président avait mollement utilisé ces 2 mots magiques lors des vœux de la nouvelle année mais pour l’instant on n’a pas vu grand chose.

En attendant, heureusement, moyennant un petit budget, nous pouvons activement participer à ce genre de modèle économique via les plateformes de crowdfounding. En gros, on bypass les banques. Tu as une super idée mais les banques ne te suivent pas? Pas de problème, avec une banque campagne, et une bonne com, cette idée peut devenir réalité. Avec les plateformes de crowdfounding, on ne cherche pas des investisseurs, on remplit le carnet de commande pour lancer un projet/une production.

En gros, on présente son projet et/ou un prototype (ça peut être une collection de vêtements, un livre, un accessoire, une entreprise qui souhaite acheter de nouvelles machines, refaire son site etc.) tout en spécifiant un montant à atteindre (genre, il me faut 10000euros de commande pour lancer la production de mes lunettes), les internautes (potentiels clients) sont séduits, ils pré-achètent (via la plateforme), et si l’objectif est atteint, on peut alors lancer la production en toute sérénité!

Le crowdfounding est non seulement super pour la boite qui s’en sert (qui ne prend pas le risque de ne pas vendre les 1000 paires de lunettes qu’elle a produit en s’endettant) mais aussi pour le consommateur qui a tout le temps de bien choisir et désirer son nouveau produit. Il se passe souvent plusieurs semaines voire plusieurs mois entre le moment où la campagne débute et celui où le produit est finalement livré. On se sent aussi pas complètement inutiles et acteurs du monde dans lequel on vit. Pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui? C’est parce qu’il y a plein de chouettes campagnes en ce moment.

Slave to Fashion de Safia Minney sur Kickstarter:

SLAVE TO FASHION1Safia Minney n’est plus à présenter, c’est l’une des pionnières de la mode éthique, et la fondatrice de People Tree (vous savez le Ekyog anglo-japonais) on la suit dans le documentaire the « True Cost » d’Andrew Morgan dont je vous avais déjà parlé ici. Son nouveau projet c’est un livre-documentaire pour éradiquer l’esclavagisme des temps modernes dans l’industrie du textile.

Plus de détails et d’infos c’est sur Kickstarter:

https://www.kickstarter.com/projects/947623622/slave-to-fashion

La dosseuse des Trouvailles d’Amandine sur Kiss Kiss Bank Bank:

Le parcours d’Amandine et ses accomplissements en France forcent le respect. J’imagine que maintenant vous connaissez toutes les Trouvailles d’Amandine, les seuls tissus bio Made In France, labellisés GOTS du début à la fin?

TROUVAILLES-D-AMANDINE1(Extrait de la campagne Kiss Kiss Bank Bank)

Il semblerait que cette entreprise soit victime de son succès car ils croulent sous les commandes et n’arrivent plus à suivre! Ils fournissent même Ekyog, vous savez, le People Tree français 🙂 ? Pour passer à la vitesse supérieure maintenant, gagner un temps précieux et pouvoir peut-être même embaucher il leur faut une dosseuse pour les aider dans la préparation des commandes. Mais qu’est ce qu’un dosseuse me direz-vous? Même WordPress me le surligne! Une dosseuse c’est une machine qui plie tout vite vite vite le tissu en 2 lisière contre lisière ^^ Bref je ne suis pas dans la confection textile mais si Amandine en veut une, je la crois et je l’aiderai à l’avoir avec plaisir!

TROUVAILLES-D-AMANDINE2(C’est ça une dosseuse…)

Leur campagne sur Kiss Kiss Bank Bank est ici:

http://www.kisskissbankbank.com/tissus-bio-certifies-gots-fabriques-en-france

Au passage, foncez lire son dernier article sur le lin sur son blog. A quand une campagne sur Kiss Kiss Bank Bank pour lancer une filière lin 100% Made In France labellisée GOTS 😉 ?

World Tricot Compagnie sur Bulb In Town:

WORLD TRICOT 1On retourne en Franche-Comte (décidément quelle région extraordinaire!!) pour sauver World Tricot Compagnie. Une entreprise 100% française qui fournissait autrefois tous les modèles de maille pour les plus grands (Dior, Gucci, Hermès, Lacroix, Yves Saint-Laurent etc.) riche d’un savoir absolument exceptionnel. Après une histoire douloureuse, ils veulent et doivent se réinventer, ils ont plein d’idées mais pas encore les financements. Vous pouvez les retrouver, avec tous les détails et toute leur histoire sur Bulb In Town sur le lien suivant:

https://www.bulbintown.com/projects/world-tricot

Ça me parle vraiment car leur histoire n’est pas sans me rappeler celle des Atelières. J’espère aussi pouvoir profiter de mon séjour en France pour aller les voir et visiter leur atelier pas loin du tout de chez mes parents. Je ne tricote pas mais ce qu’ils font semble relever de l’œuvre d’art, et j’imagine qu’un petit documentaire photo devrait passionner toutes les tricoteuses qui lisent ce blog, non? Ils ont même une « maillothèque » de fou!! Comme une bibliothèque mais avec des échantillons de maille a la place, formidable non ;)?

WORLD TRICOT 2Leur campagne s’achève bientôt donc parlez-en autour de vous!

Très belle journée à vous et à très bientôt avec les résultats du Makers x Fash Rev challenge. Encore merci pour votre participation, vous êtes des stars!! ❤ ❤ xxx

Advertisements

7 commentaires sur « La magie du crowdfounding :) »

  • Encore une fois je suis tout à fait d’accord avec toi, d’ailleurs j’ai participé à la campagne des Trouvailles d’Amandine depuis plusieurs jours… J’ai récemment fait un tour dans des magasins, mais c’est devenu impossible pour moi d’acheter une simple blouse « made in china » alors que je peux la faire moi-même, en bio, pour plus cher certes, mais au moins, entre le coup du joli tissu, le temps pour réfléchir le patron, la couture et les finitions, au moins je suis sûre que cette blouse, j’en ai envie et besoin !
    A très vite

    J'aime

    • Bonjour Zelie, quel plaisir de te lire!! Oui c’est tres difficile quand on s’est « sevree » de la fast fashion d’y retourner. Quand on coud soi-meme apres on accorde beaucoup d’importance aux finitions, aux details, aux coupes et aux matieres. Chose que l’on remarque moins quand on ne sait pas comment faire un vetement 🙂 xx

      J'aime

  • J’ai trouvé ton article très intéressant et je partage tes idées sur la croissance verte. Je suis ravie de voir toutes les initiatives individuelles qui vont en ce sens et qui redonnent l’espoir de laisser un monde vivable à nos enfants. Sur la question des énergies et de l’agriculture, les chercheurs ont déjà trouvé des solutions intéressantes : revêtement de voies photovoltaïques qui éclairent une ville, pesticides « naturels » à base de peptide, carburant fabriqué grâce aux excréments humains (des bus suédois roulent déjà à ça !). On avance, on avance… 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s