Ma nouvelle machine à coudre ^^

Je ne peux pas ne pas faire un petit post sur ma nouvelle machine à coudre ❤ ❤

I cannot not talk about my new sewing machine ❤ ❤

J’imagine que toutes les couturières, à un moment ou un autre, se poseront, ou se sont posé la question « Quelle machine est-ce que je vais acheter? » après qu’elles aient commencé à voir les limites de leur machine actuelle. J’espère donc que ce post pourra vous aider 🙂

I imagine that any seamstress, at some stage, will wonder « which sewing machine will I buy? » after they started to see the limits of their current machine. So I hope this post will help you 🙂

En octobre 2015, j’avais vraiment commencé à voir les limites de ma Janome 419S après qu’elle m’ait massacré le mini-cardigan Coppelia de Vivi, que je l’aie vue sauter des points, ne pas arriver à gérer l’aiguille double, et l’apothéose fut, quand elle a refusé de faire les boutonnières (Elle revenait en points droits). Au début on ne remarque pas tout ça, mais plus on coud, plus les attentes augmentent pour avoir des finitions parfaites, et ne pas se heurter à ce genre de problème technique. Mais puis pour être honnête, comme je ne me suis jamais considérée comme une couturière professionnelle, je mettais tous ces problèmes sur le compte de mon incompétence technique.

Last october, I really started to see the limit of my Janome 419S after it slaughtered Vivi’s little Coppelia style cardigan, that I saw it jumping stitches, not been able to handle the double needle, and the grand finale, when it refused to do buttonholes (It was coming back in straight stitch). At first you do not notice all that, but the more you sew, the higher your expectations get when it comes to the finish of your garment. To be honest, I never considered myself as a top-notched seamstress, so I just always blame my technical incompetence.

Un autre exemple, le pouf façon Fatboy pour ma copine. Dans l’idée coudre 2 carrés ensemble ce n’est pas bien compliqué. Sauf quand le tissu est épais, un peu stretch, le passepoil satiné et qu’à la fin, malgré tes 200 épingles pour tenir les 2 tissus ensemble, tu te retrouves avec un décalage de 10cm entre le haut et le bas. Des exemples comme ça, j’en ai plein, la machine qui n’arrive pas à gérer l’élastique des caleçons La Modette façon Baleno de mon mari, ou encore les épaisseurs du sac façon Longchamp. Et aussi, le démarrage au quart de tour dès que tu appuies sur la pédale, toute la machine qui tremble, le fil que tu dois toujours tirer avant le démarrage sinon il se barre. Bref il était temps de passer à la catégorie supérieure.

Another example, the Fatboy style large cushion for my friend. Theoretically, sewing 2 big rectangular pieces of fabrics together is not that big of a deal. Except when the fabric is stretchy and thick, that you re using satin piping, and that at the end, despite the 200 pins, you end up with a missmatch of about 10cm between the top and bottom fabric. Examples like that, I have lots, from the sewing machine that cannot handle my husband’s briefs elastic band, or the thickness of the bag Longchamp style. And also, the fact that as soon as you touch the pedal, the sewing machine starts full speed, and the whole table shakes. Or the thread you always have to pull before you start otherwise you lose it. In short, it was time to upgrade.

Comme une machine représente un sacré investissement, on a fait beaucoup de recherches (je dis « on » car mon mari aussi s’y est mis, dès que ça parle technique et machine je peux compter sur son soutien indéfectible <3). Ce qui est fou c’est que toutes les couturières semblent chercher exactement la même chose à un moment (« Une machine fiable, régulière, durable qui peut gérer parfaitement tous les tissus, aussi bien la soie que le jeans ou la maille. Et j’ai peur quand même de l’électronique » Ça vous dit quelque chose les filles 😉 ?), mais je n’ai jamais vraiment trouvé beaucoup d’articles ou de sites qui répondaient clairement à la question. Beaucoup de sites comparatifs s’adressent à des débutantes/premiers achats de machine, et beaucoup me semblaient aussi presque honteusement faire la promotion d’une marque en particulier.

As a sewing machine represents quite a significant investment, we did lots of research (I say « we » because even my husband got to it, as soon as it gets technical, I can rely on his unswerving support <3). What is crazy is that you quickly realize that all seamstresses seem to be looking for the exact same thing (« A reliable machine, that does even stitches, that lasts long, that can handle any type of fabric, thin silk or thick jeans and knits. And I am scared of electronics, and would prefer mechanical ». Ring some bells girls ;)?) but it is difficult to find posts or websites that answer this question. Many comparative website are talking only about first purchase sewing machine, or quite shamefully seem to promote one brand in particular.

Une marque revenait tout le temps en revanche (sauf aux USA), c’est Bernina: « La Rolls des machines, le luxe ultime, le rêve ». D’ailleurs mon mari était arrivé à la même conclusion, que la meilleure machine de tous les temps était une Bernina increvable, même si électronisée, des années 80. Sauf qu’il faut la trouver, l’envoyer à Hong Kong, et s’il y a un problème, je n’aurais que mes yeux pour pleurer car le revendeur Bernina à Hong Kong parle aussi bien anglais que moi cantonais. Ma copine Perrine (@atelierlasauvage), un peu ma référence en matière de couture, qui m’a soutenue tout au long de cette épopée (haha) m’avait dit « choisis la marque de ta machine en fonction de la qualité du service après-vente que tu pourras avoir. Ici, Bernina ils sont extra ». Sauf que pas à Hong Kong 😦

There was one brand that was always coming back though, it is Bernina (except in the US): « The Rolls Royce of sewing machines, the ultimate luxury, the dream ». Actually my husband came to the same conclusion, that the best sewing machine of all times was an immortal Bernina, from the 80s. Except that to find it, ship it to Hong Kong it would not be easy. And if there was to be any problem, I would probably only have my eyes to cry, as the Bernina customer service center in Hong Kong speaks as well English as I speak Cantonese. My friend Perrine (@atelierlasauvage) who is a bit my reference in sewing, who supported me all along the choosing process told me something very true « choose your brand also depending on the customer support you can get. Where I live, Bernina are fantastic ». But not in Hong Kong 😦

Mais comme au début j’étais obsédée par l’idée d’une machine mécanique « parce-qu-l’-électronique-c-est-pas-aussi-fiable » (ça vous rappelle quelque chose aussi 😉 ?) la Bernina 1008 semblait pas mal. Si ce n’est qu’elle est 2 fois plus chère que toutes ses consœurs -_-

Since at the beginning I was obsessed with the idea of a mechanical sewing machine « because-electronic-it-is-not-as-reliable » (ring some bells too girls ;)?) the Bernina 1008 seemed quite good. If you ignore the fact it is twice more expensive than any other machine -_-

Et puis j’ai entendu parler de la Juki 98P Perfection (Juki est une marque japonaise). Une machine semi-professionnelle mais qui ne nécessite ni les prises industrielles, ni la table qui va avec. Une machine excellentissime, super fiable, complètement métallique (le carter est en fonte d’alu – je sais pas si ça se dit en français oups) mais qui malheureusement ne fait que le point droit. Alors elle le fait très bien, sur n’importe quelle épaisseur (même du vinyle) ou des voiles tout tout fins (j’ai eu la chance de la tester), elle ne bouge pas d’un pouce, est super facile à utiliser, et gros bonus, le revendeur de Juki à Hong Kong , qui est le même que pour les machines Brothers (recommandées par la super jolie et talentueuse blogueuse Sabrina Césari qui a un atelier de couture à Beyrouth), c’est Tung Shing Sewing machine. Ils parlent anglais, ouf.

Then I heard about the Juki 98P Perfection (Juki is a japanese brand). A semi-professional sewing machine that neither requires the industrial plugs, nor the table attached to the floor. An amazing sewing machine, extremely reliable, entirely made out of metal (even the case is made from cast aluminium), but that unfortunately does only the straight stitch. So it does the straight stitch amazingly. No matter what the conditions are. It can perform equally on hundreds of layers of jeans or on a very thin muslin, it is also super easy to use, and big bonus, Juki customer service center in Hong Kong speaks English. Actually it is the same as for Brothers (recommended by the super pretty and talented Sabrina Cesari, that has a sewing school in Beyrouth), it is Tung Shing Sewing machine.

Juki c’est une marque qui fait aussi des machines industrielles et que je voyais souvent dans les vidéos tutos/sur le instagram de créateurs de patrons comme Thread Theory ou Make My Pattern si je me souviens bien. Vous savez, ces vidéos où tout parait toujours si simple à coudre 😉 Et le mec de Make My Pattern l’autre jour sur instagram il se faisait des chaussures en cuir!

Juki, it is also a brand that I was often seeing in many videos/tutorials or on the instagram of many pattern designers like Thread Theory or Make My Pattern if I remember well. You know these videos where everything is always so easy to sew 😉 And the guy from Make My Pattern the other day, he was making leather shoes on Instagram!

Honnêtement j’ai adoré la Juki 98P et j’étais obsédée par l’idée de l’acheter (genre « c’est robuste, simple, basique, et ça fait bien le point droit, de quoi de plus a-t’on besoin ») mais j’ai quand même demandé à essayer une autre car ne pas avoir le point zig-zag pouvait être un problème (ça veut dire faire des coutures anglaises ou rabattues ou au biais jusqu’à avoir une surjeteuse, et ne pas coudre la maille car la 98P ne peut pas supporter une aiguille double). Mais si tu veux une machine qui te propose le point droit et zig-zag, tu tombes chez Juki dans le haut de gamme de la catégorie machine domestique, en plastique, avec 200 autres points. Le vendeur m’a proposé la HZL-F600 Exceed Quilt & Pro Special.

Honestly, I loved the Juki 98P, and I was quite obsessed to the idea of buying it (« it is simple, sturdy, reliable, and does very well the straight stitch, what else can you need? ») yet I asked to try another one, because to not get the zigzag stitch could be a problem (it means having to do French seams or jeans seams everywhere if you do not have a serger, and to not sew knits as the 98P cannot handle the double needle). But if you want a machine that can do both straight and zigzag stitch in Juki, you end up in the domestic sewing machine category again, with a plastic case, and 200 other stitches types. The salesman suggested the HZL-F600 Exceed Quilt & Pro Special.

IMG_9627

Au début j’ai pris peur en ouvrant le capot et en découvrant les 40000 points et le clavier sur le côté. Surtout après la Juki 98P! « C’est bien trop compliqué » mais en fait c’est hyper intuitif, et très très basique d’utilisation.

Initially I got scared when I opened the flap and discovered 40000 different stitches and the keyboard on the side. Especially after the Juki 98P! « It is way too complicated » but actually it is very intuitive and very basic to use.

IMG_9628

Je dirais que l’écran me rappelle un peu celui des premiers Nokia, les bons téléphones portables qui étaient increvables ^^ Le confort de couture est extra. Jamais besoin de tirer le fil avec la molette sur le côté et il se coupe tout seul à la fin. La machine est super silencieuse, ne vibre pas d’un poil, et la pédale est très progressive et réactive. En fait on peut même régler la vitesse/la sensibilité de la pédale à l’aide d’un petit curseur super kawaii (très japonais) en haut de la machine.

I would say that the screen reminds me a bit of the first generation Nokia, the good old mobile phone that were immortal ^^ And the comfort of sewing is amazing. Never need to pull the thread, and it cuts itself at the end. The sewing machine is very quiet, does not shake, and the pedal is very progressive and responsive. Actually you can even the max speed of the pedal with a super kawaii (very japanese) slider on the top of the machine.

IMG_9624

Au niveau couture en elle-même, la machine peut un peu surprendre au début car le système d’entrainement est différent du système elliptique habituel. Le système Juki fait des aller-retours pour accompagner le tissu plus longtemps. Au final, sur le pantalon en twill laine stretch que je suis en train de me faire (car vous aurez deviné que finalement j’ai pris celle-ci!), après avoir cousu sur toute la hauteur de la jambe (plus d’un mètre) j’avais une différence de 2mm entre le tissu du haut et du bas, qui était probablement dû à mon découpage des pièces…

When it comes to the sewing itself, it can be a bit surprising at first as Juki uses a box feeding system instead of the regular elliptical one. Basically Juki feeder system goes back and forth to be with the fabric as long as possible. At the end, on a stretchy woolen fabric for a trouser I am making (you would have guessed I took this sewing machine!), after sewing the whole height of the leg (more than 1m), I had a difference of only about 2mm at the end between the top and bottom fabric, and it was probably due to how I cut my pattern pieces….

Toutes les fonctions liées à l’électronique sont aussi excellentes, et super pratiques, genre le coupe-fil ou le point arrière qui se fait tout seul tout lentement en appuyant sur un bouton etc. Niveau ligne aussi il y a plein d’espace pour bourrer le tissu (genre vous voulez coudre le milieu d’un plaid), et la machine vient avec une extension du plan de travail.

All the functions that are electronically related are also brilliant, the thread-cutter or the back stitch that goes super slowly and does everything by itself with one button etc. The shape is also great as it allows plenty of space to stuff fabric, particularly when you are quilting. The machine also comes with a table extension.

Pour ce qui est du point zig-zag pour finir les bords (si vous n’avez pas de surjeteuse), la Juki propose encore mieux (bouton #7), un point qui honnêtement n’a pas à rougir devant celui de ses consœurs surjeteuses. Bon ça prend longtemps et il utilise beaucoup de fil, mais le résultat est nickel je trouve, et me rendra bien service en l’absence d’une surjeteuse.

Talking about the zigzag stitch (if you do not have a serger), the Juki offers even better (#7 button), a stitch that can easily compete with its serger competitors. It takes time, and uses lots of thread but honestly the result is perfect, and that will perfectly do without a serger.

IMG_9629

J’ai encore beaucoup à explorer et je vais me laisser tenter d’ailleurs très bientôt par un des 40000 points fantaisies pour un projet tout particulier ^^ Mais j’essaierai de vous présenter dans les prochains articles les finitions de près et de vous parler plus en détails de certains aspects techniques de la machine. En attendant vous pouvez aussi visionner ce petit film, le résultat parle pour lui même. Je précise que la nana qui teste, qui a l’air complètement fan de cette machine propose aussi d’autres marques 😉

I still have lots to explore on this machine, I will actually soon try on of the 40000 stitches for a very particular project ^^ But, for the next posts, I will try and present all the finishing touches from close, and talk a bit more about the technical aspects of the sewing machine. In the meantime, you can also watch this little movie that speaks for itself. I want to mention that this lady, crazy in love with the machine, also sells other brands than Juki 😉

J’ai d’ailleurs aussi lu sur un site américain une critique de la Juki F600, et, si ce n’est le problème de son prix aux USA comparé aux Brothers et autres, elle arrivait première, considérée comme probablement « la meilleure machine du moment ».  Et c’est sûrement vrai car je suis déjà complètement séduite par ma nouvelle machine ❤ ❤

I actually red on an American website a review of the Juki F600, and except the price that is higher than the Brothers & Co in the US, it was arriving first by far, considered as very likely « the best sewing machine of the moment ». And it is probably true as I am also completely seduced by my new sewing machine ❤ ❤

Si je devais vraiment lui trouver des points négatifs, pour l’instant je dirais que c’est le changement de fil, et l’enfilage que je n’ai pas bien compris, mais je suis sûre qu’avec plus de pratique je devrais comprendre! Je n’ai aussi pas vu d’option pour utiliser une grosse bobine verticalement,  ce qui pourrait être pratique quand tu surfiles.

If I had to find negative aspects, I would say that for the moment it is the change of thread that I have not quite understood, but I am sure with some practice I will get better at it! Also I didn’t see any option to use a large bobbin vertically, which could be useful when doing overlocks.

Pour parler budget, cette machine m’aura couté 6160HKD ici (environs 700euros) mais je crois qu’elle est nettement plus chère en Europe (ici ils trouvent toujours un moyen de faire des prix haha), dans les 990euros.

To talk about the price, this machine costed me 6160HKD here (around 700euros), but I think in Europe it is around 990euros (here there is always a way to get a cheaper price haha).

Et vous vous avez quoi comme machine? Laissez un petit commentaire pour nous parler de votre expérience ça pourra aider tout plein de couturière 🙂 ❤

And you, what sewing machine do you use? Leave a little comment to talk about your experience, I am sure it will help other seamstresses 🙂 ❤

Très bon week-end tout le monde et à tout bientôt avec le pantalon quand il sera fini 😉 🙂 ❤ ❤ xxx

Have a great week-end everybody and talk to you very soon with the trousers once it is finished 😉 🙂 ❤ ❤ xxx

Publicités

13 commentaires sur « Ma nouvelle machine à coudre ^^ »

  • Elle m’a l’air super cette machine!
    En plus, faut savoir que Juki et Bernina travaillent ensemble pour certaines des machines (si j’ai bien compris ce que j’ai lu/entendu) 🙂 D’ailleurs, c’est une rares autres marques que mon revendeur vend en plus des Bernina lol (mais bon, j’étais déjà tombée amoureuse de ma 560 et mon Mini adore m’aider à broder des choses sur ses vêtements lol)

    J'aime

  • J’avais (enfin, techniquement j’ai toujours en fait) une Bernina de compète, modèle électronique basique de la moyenne-haute gamme de la marque, achetée en 2010 a;lors que je ne savais pas coudre (j’ai vraiment faitr un caprice avec cette machine!). Je l’avais obtenue pour un bon prix parce que le modèle n’étais pas reconduit, et que le revendeur les soldait.

    J’étais (je le suis toujours d’ailleur!) très contente de cette machine, qui offrait des options très intéressante (couture 1/2 vitesse, arrêt toujours aiguille en bas, points d’arrêt automatiques au début et à la fin de la couture, boutonnières automatiques etc).

    Malheureusement, j’ai décidé de ne pas l’embarquer avec moi lorsque j’ai déménagé en NZ, et je l’ai laissé au bons soins d’une amie couturière, me disant qu’il valait mieux qu’elle soit utilisée pendant mon absence plutôt que stocké dans une cave humide.

    Mais du coup, mon compagnon m’a offert une petite Bernette56 très basique pour qu eje puisse quand même coudre en NZ. Et même si elle est très basique (je n’ai aucunes des options décrites plus haut), bruyante est pas très stable, elle m’a permis de coudre beaucoup!

    En fait, je suis contente d’avoir appris par moi même sur une très bonne machine, ça m’a permis de ne pas être découragée par les problèmes techniques. Et maintant que j’ai acquis un peu d’expérience, je suis contente de coudre sur un modèle plus basique qui m’oblige à revenir aux fondamentaux de la couture (mais soyons honnêtes, même si j’ai beaucoup d’affection pour Bernadette ma petite Bernette, je n attends qu’une chose, c’est de retrouver ma machine haut de gamme, qui est quand même beaucoup plus confortable à utiliser)!

    (et un jour, j’apprendrai à faire des commentaires moins long… Mais visiblement pas aujourd’hui!)

    J'aime

    • haha, merci beaucoup de partager ton experience! Je suis sure que tout le monde apprecie les longs commentaires 😉 Serieusement c’est tellement difficile de choisir la bonne MAC que le seul vrai moyen c’est de lire les retours d’experience des autres couturieres 🙂 Et oui la Juki a toutes les options que tu decris plus haut ^^ Tu vas rentrer en Belgique retrouver ta MAC bientot? J’ai un peu le meme probleme, j’ai une surjeteuse Bernina en France qui n’est malheureusement pas utilisee et ca me fend le coeur 😦 x

      J'aime

  • Pendant 3 ans j’ai bidouillé(sac,quilt) sur une petite MAC acheté en grande surface et puis elle a fini par me montrer ses limites.J’ai fini par m’offrir la …Juki ,elle est juste parfaite !

    J'aime

    • De rien! J’essaierai regulierement pour tous les nouveaux articles de parler aussi du cote couture, et des points positifs (negatifs si j’en trouve!) de cette machine, de la ou elle a assure, de la ou elle a peine (mais j’espere qu’elle ne peinera pas!) pour apporter plus d’info, car je sais a quel point c’est complique de choisir une nouvelle machine! 🙂 x

      J'aime

    • haha merci et je te promets que ca change la vie! Et en effet, au debut je disais « oh j’ai juste besoin du point droit et du zig zag », et puis en fait, les autres points finalement ont l’air trop beaux! Mais vraiment ce qui me plait le plus, c’est qu’elle coud super bien, et que je ne suis plus confrontee aux problemes techniques que tu peux avoir avec des machines plus entree de gamme ^^ x

      Aimé par 1 personne

  • J’ai connu ça aussi, le moment où tu pestes ta MAC ! J’aimerais aussi changer la mienne, une brother innovis 35 (électronique) qui m’a coûtée 500-600€. Moi c’est le double voir triple entraînement qui m’attire. Aujourd’hui j’utilise un pied spécial double entraînement, mais intégré à la machine c’est quand même mieux je pense. Alors merci de ton article, entre Bernina et juki mon coeur balance 😉

    J'aime

    • Merci pour ton commentaire! Je crois que les 2 marques offrent des tres bons produits, a la fin, c’est surtout le compte bancaire qui decidera 😉 x

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s