Londres, capitale de la mode éthique et durable?

Photo © Charity Fashion Live Rachel Manns

Depuis que j’ai commencé ce blog j’ai de plus en plus l’impression que Londres est le centre névralgique de la mode éthique et durable. Aujourd’hui, c’est le dernier jour de la London Fashion week SS16, et alors que le monde (de la mode) entier regarde en direction de la capitale britannique, de nombreuses initiatives ont fusé pour promouvoir une nouvelle mode et un nouveau mode de consommation, plus durable et plus respectueux des gens et de la planète.

Ever since I started this blog, I feel like London is the center of ethical and sustainable Fashion. Today is the last day of the London Fashion Week SS16, and while the whole (fashion) world looks in the direction of the British capital, plenty of initiatives have been taken to promote a new fashion and a new way of consuming. More sustainable and more respectful towards people and the planet.

Ma préférée, c’est le super fun Charity Fashion Live (http://www.charityfashionlive.com/) organisé par la styliste pleine de peps Emma Slade Edmondson. Le challenge, c’est de reconstituer des looks tout fraîchement sortis du catwalk en n’utilisant que les fringues du magasin OXFAM dans lequel elle se trouve. Franchement, j’adore! Le but est similaire à celui de Redress (voir mon article précédent), c’est de continuer à vous faire aimer des vêtements qui existent déjà (faible empreinte carbone comparé à du vêtement neuf) et de vous démontrer qu’il n’y a pas besoin de casser la tirelire, ni de toujours acheter plus, pour avoir un look super pointu et tendance.

My favorite one is the super exciting Charity Fashion Live event, organized by the super dynamic and fun stylist Emma Slade Edmondson. The challenge is to try and duplicate some of the looks freshly out of the catwalk using only clothes and accessories from an OXFAM shop. Honestly? I love it!! The whole point of this is similar to what Redress does (refer to my previous article). It is to encourage people to keep loving and caring about clothes that have already been produced (Low carbon footprint). And demonstrate that you do not need a huge purse, or to buy a lot to get an edgy, trendy and stylish look.

Le show existe depuis 2013, vous pouvez retrouver les précédentes éditions sur leur site en cliquant ici. Le Charity Fashion Live est organisé en partenariat avec OXFAM, Recycle for London et Love your Clothes. Je vous recommande d’ailleurs d’aller faire un tour sur le site de Love your Clothes, c’est bourré de conseils pour vous faire aimer et garder vos vêtements adorés le plus longtemps possible 🙂

The show exists since 2013, you can find the previous editions clicking on the link above. The Charity Fashion Live is organized in partnership with OXFAM, Recycle for London and Love your clothes. I really encourage you to go to Love your Clothes website, it is packed of tips on how to make the best of the wardrobe you already have 🙂

Toujours pendant la Fashion Week, on ne peut pas ne pas mentionner Livia Firth, ou la papesse de la Green Fashion, enfin on devrait plutôt dire de la Green Fashion que le commun des mortels ne peut pas s’acheter 😉 Livia Firth est sûrement une des « fashion activists » les plus connues et les plus influentes. Elle est la fondatrice du Green Carpet Challenge (GCC) d’Eco Age dont elle est la directrice artistique. Le label GCC s’adresse principalement aux marques de luxe qui souhaitent montrer qu’elles sont à l’avant-garde de la mode éthique et que le développement durable est au cœur de leurs préoccupations. En gros c’est assez similaire au Label GOTS, mais pour les (très) riches. Ce label, comme le GOTS, garantit des conditions de productions justes (genre pas de travail forcé, ou de travail des enfants) et des textiles/manières de produire qui respectent l’environnement, la faune, la flore. On peut quand même se poser la question de la nécessité de ce label, car un sac acheté à 5000 euros, devrait pouvoir (logiquement) ne pas être fabriqué par un enfant dans une cave pouilleuse dans un cuir teint aux métaux lourds d’une vache élevée en « batterie »… Mais bon, il faut tout de même saluer l’initiative, car au moins, il a le mérite de mettre sous le feu des projecteurs les problèmes de l’industrie du textile.

Still about the LFW, it is difficult not to mention Livia Firth, or the Green Fashion Goddess. Well I should actually say the Green Fashion that most of us poor mortals cannot afford 😉 Livia Firth is probably one of the most famous and influent Fashion activist. She is the founder of the Green Carpet Challenge (GCC) by Eco Age, for which she is the creative director. The GCC brandmark is tailored for luxury brands that want to show that they are on the ahead in terms of ethical and sustainable fashion. That it is at the center of their philosophy. Basically the label gives very similar guarantees to the GOTS label, but for the (very) wealthy people. It guarantees amongst other things fair working conditions (like no slavery, or child labour) and textiles/production methods that are respectful towards the environment. Yet, one could question the usefulness of this label, because if I was to spend 5000 euros on a bag, I would (logically) expect it not to be made by a child in a sweatshop basement, from a dyed leather full of toxic heavy metals, coming from a cow that has been raised in terrible conditions… But yet, the initiative is very good, as it puts the issues related to fashion under the spotlight.

Cette London Fashion Week (LFW), c’est la marque de luxe londonienne Erdem qui présentait sa sublime collection pour le Green Carpet Challenge. L’année dernière, c’était Stella McCartney. Je ne sais pas si ça vaut le coup que je vous liste les collections/marques qui ont reçu le label GCC, mais allez, juste pour la beauté des accessoires, on citera Sergio Rossi (des sandales à tomber par terre, qui coûtent un bras la bagatelle de 900euros) ou la collection haute-joaillerie GCC de Chopard. Livia Firth a aussi été « guest editor » pendant la LFW pour le Huffington Post, se servant ainsi de sa notoriété pour sensibiliser le public/les consommateurs aux problèmes lies à la Fast Fashion. Vous pouvez trouver tout le dossier dédié à la sustainable fashion en cliquant sur le lien suivant:

This London Fashion Week, it was the luxury brand Erdem that presented its gorgeous collection for the Green Carpet Challenge. Last year, it was Stella McCartney. I do not know if it is worth giving you the list of the brands that have the GCC brandmark, but just for the beauty of it, you can go and have a look at Sergio Rossi shoes collection (high heels to die for that cost an arm only about 900euros) or the high-jewellery collection from Chopard. Livia Firth also has been the guest editor of the Huffington Post during the LFW, using her name to talk about the problems related to fast fashion. You can find all the articles dedicated to this month of sustainable fashion under the following link:

http://www.huffingtonpost.co.uk/news/sustainable-fashion/

En tous cas, même si nous n’évoluons pas dans les mêmes sphères, c’est un vrai plaisir de suivre Livia Firth sur Instagram. Elle est italienne, magnifique, nous vend du rêve, et ah oui j’allais presque oublier, c’est la femme de Colin Firth, de ce que je vois sur les commentaires, je crois bien d’ailleurs qu’elle lui doit la moitié de ses followers sur Instagram, qui espèrent secrètement qu’elle postera un selfie avec Mark Darcy torse nu…

In all cases, even if we do not live in the same sphere, it is really nice to follow Livia Firth on Instagram. She is italian, gorgeous, and will sell you dreams. Oh and I almsot forgot, she is married to Colin Firth. From what I see on the comments, I believe she might actually owe about half of her followers to her husband, that secretly wish she will post a selfie with a topless Mark Darcy…

Et puis aussi pêle-mêle, Fashion Revolution a été fondé par Carry Somers et Orsola de Castro, toutes deux basées à Londres. Pareil pour Safia Minney, la fondatrice de People Tree. On mentionnera aussi Esthetica, un programme mené par le British Fashion Council pendant des années pendant la London Fashion Week. Bref j’ai l’impression qu’en matière de mode réfléchie, tous les chemins mènent à Londres!

And of course, I should also mention british-born Fashion Revolution founded by Carry Somers and Orsola De Castro. Same for Safia Minney, the founder of People Tree, also based in London (and Japan). We will mention also Esthetica, a program run for many season by the British Fashion Council during the London Fashion Week. I really feel like when it comes to a better fashion, all roads lead to London! 

Très belle semaine, et on se retrouve tout bientôt avec une tenue de rentrée, un peu en retard 😉 🙂 ❤ x

Advertisements

3 commentaires sur « Londres, capitale de la mode éthique et durable? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s