Le collectif Éthique sur l’Étiquette

Pour être honnête je ne les ai découvert que relativement récemment lors d’une émission sur France Inter que j’écoutais car Muriel Pernin, la directrice des Atelières y était invitée.

Le collectif regroupe une vingtaine d’organisations (associations/ONG, syndicats etc.) complémentaires qui agissent toutes dans la même direction pour atteindre le même objectif: plus de responsabilité sociale dans les entreprises textiles. En pratique, le collectif milite pour qu’un salaire minimum et des conditions de travail / sociales décentes soit mis en place (par les gouvernements et/ou multinationales) dans les pays où sont fabriqués la majeure partie de nos vêtements (Bangladesh, Cambodge, Indonésie etc.).

Actuellement, les travailleurs textiles ne gagne pas toujours de quoi subvenir aux besoins de leur famille, alors qu’ils travaillent comme des fous parfois plus de 12h par jour, 6 jours sur 7, dans des conditions bien souvent déplorables (que ce soit au niveau humain ou sanitaire), voire dangereuses (usines insalubres). Quand on sait que quand on achète une paire de basket ou une chemise, seulement 1 voire 3% du prix total va au travailleur qui a fabriqué cette paire de basket / cette chemise, on se demande pourquoi on a même ce débat… Pour une chemise vendue 10 euros en France, seulement 30 centimes irait au travailleur, franchement est-ce que 30 autres centimes en plus feraient vraiment une différence??? Non, sauf si on commence à parler en terme d’actionnariat, et de millions de chemises… Un petit document très intéressant compilé par le collectif répond aux 10 excuses les plus fréquemment citées par les entreprises pour justifier l’injustifiable, vous pouvez le trouver en cliquant sur le lien ici.

En tant que consommatrice, qui s’est bien souvent rendue d’ailleurs chez H&M ou Zara, je me suis fréquemment posé la question de ce que je pouvais faire à mon niveau. Je ne peux pas rajouter 1 euro au passage à la caisse en disant à la caissière de les mettre dans une petite enveloppe et les envoyer à Chandni ou Achariya pour leur faire une petite prime de fin de mois! C’est aux entreprises de produire leurs vêtements dans des bonnes conditions quitte à ce que ça rajoute quelques centimes d’euros, voire quelques euros sur la note finale.

Mais pourquoi le feraient-elles si le consommateur continue d’acheter chez elles? Tant que leur bénéfices ne sont pas touchés, pourquoi changer quelque chose qui marche? Hum, dans une démarche éthique peut-être? Ou parce que c’est juste…? J’en entend déjà rigoler… L’argent et les profits ne s’accordent pas toujours avec l’éthique… La seule réponse que j’aie trouvée c’est de boycotter ces marques. Les petits ruisseaux font les grandes rivières, si tout le monde se met à exiger des produits fabriqués dans des bonnes conditions, les entreprises devront suivre. Et puis en plus de ça, j’ai décidé de commencer un blog pour en parler et informer les autres, parce que ça ne sert pas forcément à grand chose de faire les choses dans son coin. Et plus on en parle, plus les entreprises devront faire quelque chose, parce que tout le patacaisse qu’on en fait, ou que les journalistes en font, ça nuit à leur image.

En tous les cas, je ne peux que vous inciter à aller farfouiller sur leur site qui fourmille d’informations sur le sujet. Et j’essaierai de vous proposer régulièrement des synthèses ou des articles plus détaillés sur un point en particulier.

Publicités

6 commentaires sur « Le collectif Éthique sur l’Étiquette »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s